Adieu ma Russie. Journal illustré de l'exode d'un garçon de quinze ans pendant la révolution sibérienne - Grand Format

Note moyenne 
Alexandre Alymoff - .
Deux cahiers d'écolier d'Alexandre Alymoff furent retrouvés récemment par une amie de la famille déjà en possession de nombreux dessins. Rédigées... Lire la suite
21,05 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 29 septembre et le 30 septembre
En librairie

Résumé

Deux cahiers d'écolier d'Alexandre Alymoff furent retrouvés récemment par une amie de la famille déjà en possession de nombreux dessins. Rédigées principalement en français, ces notes prises sur le vif par un jeune garçon éveillé de quinze ans évoquent la révolution russe à Petrograd en 1917, mais surtout le séjour à Omsk et l'exode à travers la Sibérie, de mars 1919 à décembre 1920. Alexandre observe, décrit, mais aussi dessine et peint le spectacle de la débâcle qui se déroule autour de lui. Apparaissent alors ses compagnons de voyage déboussolés, des rencontres inattendues, des paysages grandioses et exotiques... La sensibilité de l'adolescent lui fait vivre ces moments cruciaux de son existence avec une rare intensité : parfois dans l'appréhension et la crainte de l'inconnu, parfois avec un certain goût pour l'aventure, toujours avec une réelle curiosité pour les hommes et les situations. Il nous livre là un témoignage fort sur un aspect moins connu de la révolution russe. Les droits d'auteur de cet ouvrage sont versés à Médecins du Monde au profit de la mission Enfants des rues de Saint-Pétersbourg.

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/03/2000
  • Editeur
  • ISBN
    2-88250-090-4
  • EAN
    9782882500908
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    142 pages
  • Poids
    0.28 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 23,5 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Alexandre Alymoff

Alexandre Alymoff (1904-1976), fils du général Alymoff, naquit à Saint-Pétersbourg où il commença ses études au corps des cadets. Chassée par la révolution, la famille Alymoff se réfugia d'abord à Omsk, puis traversa la Sibérie jusqu'à la frontière chinoise, dans le convoi du général Janiri. Après avoir vécu avec sa mère à Harbin, où il reprit ses études, Alexandre rejoignit son père en France. Il fut élève aux Beaux-Arts de Paris et devint architecte. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engagea comme volontaire dans l'armée française. Naturalisé français, il finit ses jours à Boulogne-sur-Seine en se consacrant au dessin et à l'aquarelle.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Adieu ma Russie. Journal illustré de l'exode d'un garçon de quinze ans pendant la révolution sibérienne est également présent dans les rayons

21,05 €