A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie - Poche

Note moyenne 
"J'ai eu le sida pendant trois mois. Plus exactement, j'ai cru pendant trois mois que j'étais condamné par cette maladie mortelle qu'on appelle le sida.... Lire la suite
8,70 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 31 janvier et le 2 février
En librairie

Résumé

"J'ai eu le sida pendant trois mois. Plus exactement, j'ai cru pendant trois mois que j'étais condamné par cette maladie mortelle qu'on appelle le sida. Or je ne me faisais pas d'idées, j'étais réellement atteint, le test qui s'était avéré positif en témoignait, ainsi que des analyses qui avaient démontré que mon sang amorçait un processus de faillite. Mais, au bout de trois mois, un hasard extraordinaire me fit croire, et me donna quasiment l'assurance que je pourrais échapper à cette maladie que tout le monde donnait encore pour incurable.
De même que je n'avais avoué à personne, sauf aux amis qui se comptent sur les doigts d'une main, que j'étais condamné, je n'avouai à personne, sauf à ces quelques amis, que j'allais m'en tirer, que je serais, par ce hasard extraordinaire, un des premiers survivants au monde de cette maladie inexorable".

Caractéristiques

  • Date de parution
    23/05/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-285098-1
  • EAN
    9782072850981
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    288 pages
  • Poids
    0.174 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,8 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Nouvelle édition en 2019

À propos de l'auteur

Biographie de Hervé Guibert

Hervé Guibert est né en 1955 à Paris. Critique au Monde et coscénariste avec Patrice Chéreau de L'homme blessé en 1983, photographe de talent, il est surtout l'auteur de plusieurs livres sulfureux publiés aux Editions de Minuit (Les Chiens...). A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie le révèle en 1990 au grand public. Ce texte fait scandale et vaut à Guibert une célébrité équivoque. Il sera suivi un an plus tard par un autre livre consacré à l'évolution de sa maladie, Le protocole compassionnel.
L'homme au chapeau rouge et Cytomégalovirus paraissent quelques semaines après sa mort, le 27 décembre 1991. Suivent d'autres publications posthumes, appartenant à son testament littéraire, dont La piqûre d'amour en 1994.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

8,70 €