RETOUR SUR LA CONDITION OUVRIERE. Enquête aux usines Peugeot de Sochaux-Montbéliard

Note moyenne 
Michel Pialoux et Stéphane Beaud - .
Que sont devenus les ouvriers ? Objet de toutes les attentions depuis la révolution industrielle jusqu'aux années 1980, les travailleurs d'usine n'intéressent... Lire la suite
24,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 14 octobre et le 28 octobre
En librairie

Résumé

Que sont devenus les ouvriers ? Objet de toutes les attentions depuis la révolution industrielle jusqu'aux années 1980, les travailleurs d'usine n'intéressent plus grand monde après l'échec du projet communiste et l'effondrement de leurs bastions industriels. Parmi ces derniers, l'automobile. Dans ce secteur, les usines Peugeot de Montbéliard occupèrent longtemps une place de choix : forte concentration ouvrière, taux exceptionnel de syndicalisation, toute une région organisée autour de ses ateliers. Les choses ont bien changé aujourd'hui, puisque si les effectifs s'élevaient à 42 000 salariés en 1979, l'usine ne compte plus que 20 000 travailleurs. En dépit de cette réduction drastique, Peugeot-Montbéliard est la plus grande usine de France. C'est là que, dix ans durant, les auteurs ont enquêté. D'abord dans l'usine elle-même, pour comprendre les changements intervenus dans l'organisation du travail. Dans les établissements scolaires ensuite, pour saisir à la source le conflit de générations qui déchire le tissu familial. Brisée dans son unité, démoralisée, désormais dépourvue de repères politiques, méprisée par ses enfants, la classe ouvrière vit un véritable drame - à l'écart des médias. Certes, les ouvriers continuent d'opposer avec un succès relatif certaines de leurs traditions de résistance à la dynamique qui les détruit. Le déclin, pourtant, paraît irréversible. Or, avec la classe ouvrière, c'est le monde d'hier qui tire sa révérence. Et si cette remarquable enquête sur la nouvelle condition ouvrière, sensible et documentée, fait toute sa place à la parole ouvrière, c'est pour rendre hommage à ces hommes et à ces femmes dont la dignité est aussi imposante que celle dont firent preuve leurs parents à l'heure des victoires. C'est aussi parce que leur témoignage interpelle la société tout entière.

Sommaire

  • LES TRANSFORMATIONS DE L'USINE
    • Que faire de l'héritage taylorien ? Stratégies patronales et résistances ouvrières
    • Le blocage de la mobilité ouvrière et l'exacerbation des luttes de concurrence
  • LE SALUT PAR L'ECOLE
    • La " désouvriérisation " de l'enseignement professionnel
    • Des parents désorientés
    • La fuite en avant
  • LA DESTRUCTURATION DU GROUPE OUVRIER
    • Les contradictions d'un jeune moniteur
    • La crise du militantisme ouvrier
    • Affaiblissement du groupe ouvrier et tensions racistes

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/11/1999
  • Editeur
  • ISBN
    2-213-60338-3
  • EAN
    9782213603384
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    468 pages
  • Poids
    0.6 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 23,5 cm × 3,2 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Stéphane Beaud et Michel Pialoux sont sociologues, maîtres de conférences à l'université (Nantes et Paris-V) et chercheurs au Centre de sociologie de l'éducation et de la culture (EHESS) ainsi qu'au Laboratoire de sciences sociales (ENS-Ulm). L'un et l'autre ont donné plusieurs contributions à La Misère du monde (1993), ouvrage collectif placé sous la direction de Pierre Bourdieu.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
24,00 €