Quand les corps se souviennent - Expériences et politiques du sida en Afrique du Sud - Grand Format

Note moyenne 
Avec six millions de personnes infectées, l'Afrique du Sud est le pays du monde le plus gravement touché par l'épidémie de sida. Elle est aussi le... Lire la suite
35,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 9 décembre et le 23 décembre
En librairie

Résumé

Avec six millions de personnes infectées, l'Afrique du Sud est le pays du monde le plus gravement touché par l'épidémie de sida. Elle est aussi le lieu des débats les plus virulents sur les causes et les traitements de la maladie, des mobilisations les plus spectaculaires et des procès les plus retentissants pour l'accès aux médicaments. Que ces faits surviennent dans le contexte de l'après-apartheid, dans une " nouvelle Afrique du Sud " où la reconstruction d'une " nation arc-en-ciel " affranchie des barrières raciales semblait enfin possible, confère à cette situation une tonalité particulièrement dramatique. En ce sens, la chronique sud-africaine du sida, de ses morts annoncées et de ses polémiques incessantes, forme le contrepoint de la Commission vérité et réconciliation, qui s'est efforcée de solder un héritage douloureux. Fruit de cinq années d'enquête dans les townships et les anciens homelands comme dans les milieux savants et politiques sud-africains, ce livre retrace les enjeux politiques d'une crise épidémiologique qui met en cause les discours de la science autant que la gestion du pouvoir il montre, à partir des biographies de malades et de l'anatomie des controverses, comment l'histoire de la colonisation et de la ségrégation demeure vivante, dans les inégalités et les violences, dans le racisme et les accusations de racisme. Le passé est intensément présent, se dévoilant sans cesse à travers une politique de la souffrance et une économie du ressentiment. Il s'agit donc ici de comprendre, de la manière la plus littérale, comment les corps se souviennent. Au-delà de la singularité historique de l'Afrique du Sud, l'auteur propose ainsi une réflexion sur la mémoire des afflictions collectives dans les sociétés contemporaines et sur l'anesthésie politique que perpétue notre indifférence à l'égard de ces injustices.

Sommaire

  • COMME SI RIEN NE S'ETAIT JAMAIS PASSE
    • L'affaire
    • Une vie
  • UNE EPIDEMIE DE DISPUTES
    • Les prémices
    • L'hérésie
  • L'ANATOMIE DES CONTROVERSES
    • Epreuves
    • Arènes
  • L'EMPREINTE DU PASSE
    • La mémoire longue
    • L'histoire à vif
  • L'INCORPORATION DU MONDE
    • Derrière les paysages
    • En deçà des récits
  • VIVRE AVEC LA MORT
    • Mourir
    • Renaître

Caractéristiques

  • Date de parution
    09/03/2006
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7071-4807-5
  • EAN
    9782707148070
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    440 pages
  • Poids
    0.44 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 22,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Didier Fassin

Didier Fassin est anthropologue, sociologue et médecin. Professeur à l'université Paris-XIII et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, il dirige le Cresp (Centre de recherche sur la santé, le social et le politique, unité mixte de l'Inserm).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
35,00 €