Penser et représenter le corps dans l'Antiquité

Note moyenne 
Francis Prost et Jérôme Wilgaux - Penser et représenter le corps dans l'Antiquité.
Dans un article fondateur paru en 1934, Marcel Mauss invitait anthropologues, sociologues et historiens à étendre leurs investigations aux techniques... Lire la suite
22,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 2 octobre et le 16 octobre
En librairie

Résumé

Dans un article fondateur paru en 1934, Marcel Mauss invitait anthropologues, sociologues et historiens à étendre leurs investigations aux techniques corporelles, désignant par cette expression les façons dont les hommes se servent de leur corps dans une société donnée. Cet art d'utiliser son corps varie d'une société à une autre, d'une époque à une autre : c'est pourquoi penser le corps ou le représenter ne se réduisent pas à une somme de connaissances scientifiques, mais relèvent bien d'une histoire, avec ses rythmes propres, ses ruptures et ses évolutions spécifiques. Depuis près de quarante ans, la recherche scientifique s'est évertuée à mettre en évidence cette histoire principalement à partir de l'avènement du christianisme, plus exactement à partir de l'émergence de nouvelles subjectivités, dans le but d'élucider les relations complexes que notre modernité décèle derrière les usages des plaisirs ou le souci de soi. Mais avant cette modernité, comment pensait-on le corps ? Quels étaient les systèmes de représentations mentales qui structuraient l'appréhension corporelle dans ses tâches et ses emplois quotidiens ou exceptionnels ? Si l'éducation ou la tradition impriment des marques culturelles indélébiles sur le corps de tous et chacun, comment les corps ont-ils fonctionné dans les sociétés de, l'Antiquité ? Le colloque international tenu sur ce thème à l'université Rennes 2, dans le cadre de la Celtic Conférence in Classics, se proposait d'apporter quelques réponses à ces questions et de livrer, par des études de cas, quelques clefs de compréhension. Les sociétés des cités grecques ou de l'Empire romain ont édicté des conduites, sanctionné des écarts, selon leurs normes propres, souvent bien éloignées des nôtres, parfois si proches aussi. Et, loin de réduire le corps à n'être qu'un instrument de savoir-vivre ou un carcan étroitement surveillé, les Anciens ont surtout développé une pensée pour que le corps sache vivre et mieux vivre dans le monde.

Sommaire

    • Corps homérique, corps archaïque
    • Corps sensibles
    • Normes du corps, corps hors normes
    • Le corps au féminin
    • La vérité des corps
    • Le corps à l'épreuve
    • La parenté par le corps
    • Corps politiques

Caractéristiques

  • Date de parution
    21/04/2006
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7535-0205-6
  • EAN
    9782753502055
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    412 pages
  • Poids
    0.685 Kg
  • Dimensions
    16,5 cm × 24,0 cm × 2,1 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Francis Prost, maître de conférences d'histoire grecque à l'Ecole normale supérieure (Paris), et Jérôme Wilgaux, maître de conférences d'histoire grecque à l'université de Nantes, sont tous deux membres du CRESCAM et codirigent l'axe de recherche " Histoire du corps dans l'Antiquité ".

Des mêmes auteurs

Derniers produits consultés

22,00 €