Mort pour la Françafrique - Un espion au coeur des réseaux islamistes

Note moyenne 
Le seul mort français de la guerre en Libye : Pierre Marziali. Le 11 mai 2011, lors d'un banal contrôle d'identité, ce patron d'une société militaire... Lire la suite
23,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 26 septembre
En librairie

Résumé

Le seul mort français de la guerre en Libye : Pierre Marziali. Le 11 mai 2011, lors d'un banal contrôle d'identité, ce patron d'une société militaire privée, Secopex, est abattu à Benghazi par un milicien anti-Kadhafi au visage cagoulé. A-t-il été victime d'une bavure ? Selon Robert Dulas, associé et meilleur ami de la victime, Pierre Marziali a été froidement exécuté. Mais pourquoi et par qui ?Au nom de la raison d'Etat ?Dans Mort pour la Françafrique, Bob Dulas avoue pour la première fois que Secopex servait de paravent à un vaste réseau d'espionnage des groupes islamistes radicaux.
Alors Pierre Marziali et lui, escortés par les Touaregs au nord du Mali, accueillis en VIP à Tripoli, snobés par les services spéciaux français mais reçus à l'Elysée, seraient-ils allés trop loin ?Complété par une contre-enquête rigoureuse à base de documents exclusifs et de témoignages inédits, le récit de Robert Dulas est digne d'un thriller de John Le Carré : sauf qu'ici, tout est vrai !

Sommaire

  • BOB : "LES SALAUDS, ILS L'ONT EXECUTE"
  • MARINA : "SURTOUT NE T'ATTACHE PAS"
  • BOB : "VOUS ETES TOUS DES SALES"
  • MARINA : "CE SERAIT DE LA TRAHISON"

Caractéristiques

  • Date de parution
    22/10/2014
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-234-07565-8
  • EAN
    9782234075658
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    329 pages
  • Poids
    0.41 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 2,6 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Robert Dulas a été le conseiller de nombreux chefs d'Etat africains dont les ivoiriens Félix Houphouët-Boigny et Robert Gueï, ainsi que le centrafricain François Bozizé. Marina Ladous est réalisatrice, spécialisée dans l'investigation. Elle est notamment l'auteur de "Mes yeux d'Algérie" (Canal +, 2001), "Les gourous de l'Apocalypse" (Canal +, 2012) et "Marina au pays des tueurs" (Treizième rue, Universal, 2013).
Jean-Philippe Leclaire, est le rédacteur en chef du magazine "Grand Public", sur France 2. Il a notamment publié Pourquoi les Blancs courent moins vite (Grasset, 2012).

Des mêmes auteurs

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
23,00 €