L'Impératrice Eugènie ou l'Empire d'une femme

Note moyenne 
Jean Autin - L'Impératrice Eugènie ou l'Empire d'une femme.
D'une existence longue et contrastée -elle naquit dans l'Espagne post-napoléonienne et disparut au lendemain de la Grande Guerre-, on ne retient souvent... Lire la suite
25,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 2 octobre et le 16 octobre
En librairie

Résumé

D'une existence longue et contrastée -elle naquit dans l'Espagne post-napoléonienne et disparut au lendemain de la Grande Guerre-, on ne retient souvent que les années au cours desquelles Eugénie, comtesse de Teba (dite de Montijo), fut impératrice des Français (1835-1870). Or son destin, tantôt éblouissant, tantôt douloureux, exemplaire à plus d'un titre de ce que fut le XIXème siècle, instable et déchiré, appelle aujourd'hui encore de grandes interrogations. Qui était-elle, cette héritière d'une famille de l'aristocratie espagnole honorable mais désargentée ? Une jeune fille indépendante et fière, une ambitieuse et même une intrigante jouant, avec un zeste de cynisme, de sa beauté et de son élégance ; une femme généreuse et malheureuse. Devenue souveraine parce qu'elle avait rendu Napoléon III fou de désir, elle sut, en dépit d'un caractère capricieux et d'une culture médiocre, donner au trône et à la Cour un lustre et un rayonnement exceptionnels. Proche de toutes les têtes couronnées attirées dans un Paris rénové, elle rassembla aussi autour d'elle bon nombre des meilleurs esprits du temps. Hélas, le sens politique lui faisait défaut : ses tentatives pour contrecarrer certaines décisions libérales de son époux, ses interventions en faveur de l'expédition au Mexique et sa régence pendant la guere de 1870 furent catastrophiques. Après Sedan, le second versant de sa vie fut un interminable et douloureux chemin de croix. Veuve dès 1873, l'impératrice déchue perdit quelques années plus tard son fils unique en qui elle avait mis toutes ses espérances. Alors, elle consuma ses jours dans une grande solitude affective, courant les mers et les continents pour apaiser sa douleur, aspirant au dépouillement tout en gardant le souci de son rang. Néanmoins, elle ne cessa de s'intéresser à toutes les découvertes et inventions et ouvrit généreusement sa demeure en Angleterre aux blessés de la Grande Guerre, apportant ainsi sa contribution à la "revanche". Elle mourut à Madrid qu'elle avait voulu revoir. Elle avait plus de quatre-vingt-quatorze ans...

Sommaire

    • Les chemins de l'ambition
    • Triomphante Impératrice
    • La course à l'abîme.Le chagrin et la résignation.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/09/1995
  • Editeur
  • ISBN
    2-213-02456-1
  • EAN
    9782213024561
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    420 pages
  • Poids
    0.52 Kg
  • Dimensions
    15,3 cm × 23,5 cm × 2,9 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jean Autin

Jean Autin a exercé de hautes responsabilités au ministère de la Culture et dans l'audiovisuel tout en poursuivant une carrière d'essayiste et d'historien. Parmi ses plus récents ouvrages, citons Eugène de Beauharnais paru en 1989 (Grand prix du Souvenir napoléonien).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,00 €