IL A FALLU CE DEUIL POUR SE RETROUVER. - Journal de la guerre du Kosovo

Note moyenne 
Ismail Kadaré - IL A FALLU CE DEUIL POUR SE RETROUVER. - Journal de la guerre du Kosovo.
" Il y a vingt ans, au cours de ma visite à Pristina, j'appris que ce vaste plateau avait été autrefois recouvert par les eaux. Puis, quand vint le... Lire la suite
18,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 20 avril et le 6 mai

Résumé

" Il y a vingt ans, au cours de ma visite à Pristina, j'appris que ce vaste plateau avait été autrefois recouvert par les eaux. Puis, quand vint le temps de leur reflux, une partie de ces flots se dirigea, par le Danube, vers la mer Noire, une autre, par le Vardar, vers la mer Égée, et l'autre, empruntant le cours tumultueux de la Drina, vers l'Adriatique. J'imaginais alors, s'en allant en même temps que ces eaux, poissons, mollusques, anguilles, serpents et monstres marins. Ainsi se terminait la préhistoire de ce territoire, un drame de la nature qui serait suivi un jour d'un drame humain combien plus cruel ! Quand ce fut donc le tour des hommes, que sonna l'heure de l'évacuation du Kosovo de tous ses Albanais, deux des voies que je viens d'évoquer, celle qui conduit vers la Macédoine, et l'autre vers l'Albanie, se remplirent à nouveau comme si elles voulaient reprendre leur cours antique, cette fois sous forme de colonnes de déportés. À la troisième voie, celle du Danube, s'en substitua une autre, impossible à emprunter par les eaux, mais praticable par les hommes : celle du Monténégro. C'est ainsi qu'on s'employa à vider le Kosovo par trois canaux à la fois. Mais advint alors ce à quoi nous avons tous assisté ; en l'espace d'une saison, les Albanais connurent ce miracle tragique : ils tombèrent, puis se relevèrent comme S'ils avaient vécu une Semaine sainte. Par les trois gorges qui avaient servi à le vider, le Kosovo se remplit de nouveau. Un mouvement à rebours, de ceux qui se produisent rarement dans l'histoire du monde et dont on dit qu'ils constituent un " retournement du destin ", empêcha la mort de tout un peuple. Bien des siècles auparavant, à l'aube de la civilisation, un combat chanté par Homère contribua au réveil de la conscience du monde antique. Trois mille ans plus tard, la guerre du Kosovo a ébranlé, comme aucune autre avant elle, l'humanité moderne. Puisse-t-on avoir trouvé dans ces notes quelques traces de ce bouleversement. "

Sommaire

  • JOURNAL DU KOSOVO
  • ARTICLES ET PREFACES
    • " Il faut européaniser les Balkans ", Le Monde, 10 avril 1999
    • " L'enfer a pour nom Kosovo ", El Pais, mai 1999
    • " Le triomphe du crime ", Le Monde, 4 mai 1999
    • " Gagner la guerre, perdre la paix ", Le Monde, 14 décembre 1999
    • Extraits de la préface à La Question du Kosovo d'Ibrahim Rugova
    • Extraits de la préface à La mort me vient de ces yeux-là de Rexhep Qosja
  • LETTRES A TROIS PRESIDENTS
    • Lettre à François Mitterrand du 10 septembre 1991
    • Lettre à George Bush du 12 septembre 1991
    • Lettre à Vaclav Havel du 14 septembre 1991.

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/01/2000
  • Editeur
  • ISBN
    2-213-60579-3
  • EAN
    9782213605791
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    244 pages
  • Poids
    0.31 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK