Guy Môquet - Mon amour de jeunesse

Note moyenne 
Il lui avait donné un bijou. Un anneau plat ciselé sur un motif de losanges, confectionné à partir d'une pièce de 2 francs: la première bague qu'Odette... Lire la suite
24,50 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Il lui avait donné un bijou. Un anneau plat ciselé sur un motif de losanges, confectionné à partir d'une pièce de 2 francs: la première bague qu'Odette ait jamais portée à son doigt. En échange, il n'avait demandé qu'un baiser. "On verra!" Ils avaient dix-sept ans. Tous deux militants communistes, détenus au camp de Châteaubriant. Lui s'appelait Guy Môquet. Le dernier cadeau de Guy, c'est un gendarme qui l'a remis à Odette, le 22 octobre 1941.
Un billet, hâtivement griffonné. "Je vais mourir avec mes 26 camarades. Nous sommes courageux. Ce que je regrette, c'est de n'avoir pas eu ce que tu m'as promis..." La première lettre d'amour d'Odette. La dernière de Guy Môquet, fusillé ce même jour avec ses camarades, par grand soleil. Symbole de la résistance aux représailles aveugles, son martyre va contribuer à retourner l'opinion française. Cette lettre, Odette a décidé qu'elle la garderait toujours avec elle.
De camp en camp, dans la clandestinité avec les FTP, à l'heure de la Libération, le souvenir de ce jeune homme sacrifié ne l'a jamais quitté. Aujourd'hui, il oppose à toutes les récupérations son sourire, sa tranquillité et le secret qui le liait à sa "petite marraine". Odette Nilès raconte ici un autre Guy Môquet, cultivé, joyeux, déterminé. Une histoire de fidélité, illustrée de documents inédits.
Une histoire de lutte, de courage et d'amitié.

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/10/2008
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-8098-0091-3
  • EAN
    9782809800913
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    208 pages
  • Poids
    0.305 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 22,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Odette Nilès

Odette Nilès, née en 1924, est arrêtée le 13 août 1941 avec un groupe de dix-sept jeunes dont elle est la seule fille. Elle parviendra à s'évader trois ans plus tard. Résidant à Drancy (Seine-Saint-Denis), ville dont son mari fut le maire de 1959 à 1997, elle préside l'Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé. Elle est l'une des dernières survivantes des six cents internés du camp de Choisel (Châteaubriant).

Du même auteur

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK