Frédéric Ozanam (1813-1853) - L'engagement d'un intellectuel catholique au XIXème siècle

Note moyenne 
" Le moment arrive où vous n'aurez plus pour vous qu'un petit nombre de vieillards ", assurait le ministre Casimir Perier à un prêtre au lendemain... Lire la suite
32,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 30 décembre et le 15 janvier
En librairie

Résumé

" Le moment arrive où vous n'aurez plus pour vous qu'un petit nombre de vieillards ", assurait le ministre Casimir Perier à un prêtre au lendemain des Trois Glorieuses. Or, quatre années plus tard, Sainte-Beuve constate que le sentiment religieux caractérise " une notable partie des jeunes générations de notre temps ". Un réveil se produit au sein de la jeunesse intellectuelle. En 1836, un tiers des élèves de l'École normale supérieure est enrôlé dans la Société de Saint-Vincent-de-Paul, une association issue de la rencontre en 1833 de quelques étudiants, au premier rang desquels le Lyonnais Frédéric Ozanam et d'un vétéran des œuvres de la Restauration, Emmanuel Bailly.
En 1835, Ozanam et ses amis sont parvenus à faire monter Lacordaire dans la chaire de Notre-Dame. Nul doute que l'alliance momentanée entre libéralisme, romantisme et catholicisme n'ait créé un climat plus favorable pour ceux qui voulaient réconcilier la religion et la liberté, la science et la foi, ce qui fut le grand combat intellectuel de Frédéric Ozanam à Lyon d'abord, à Paris ensuite, comme étudiant d'abord, comme professeur dans la chaire de littérature étrangère de la Sorbonne ensuite.
Mêlé, souvent malgré lui, à plusieurs des combats de son temps, la campagne pour la liberté de l'enseignement, la question des nationalités, Ozanam n'hésite pas à se faire journaliste dès lors que la question sociale passe au premier plan de l'actualité en 1848. Mort en 1853, à l'âge de quarante ans, il a anticipé des évolutions qu'il faudra attendre plus d'un siècle pour voir se confirmer. Béatifié à Paris, lors des Journées mondiales de la jeunesse, en 1997, ce laïc marié très amoureux de sa femme, ce père de famille incarne un visage de la sainteté rarement proposé encore.

Sommaire

    • L'héritage
    • Une enfance lyonnaise
    • Le disciple de Noirot (1828-1830)
    • L'étudiant parisien (1831-1836)
    • Le fondateur ? De la conférence de charité à la Société de Saint-Vincent-de-Paul (1833-1835)
    • Ozanam et la Société de Saint-Vincent-de-Paul (1836-1856)
    • Incertaines vocations (1836-1840)
    • La Sorbonne (1841-1844)
    • Sur le devant de la scène
    • De grandes espérances
    • Pour les besoins du moment (1848-1851)
    • Les derniers combats

Caractéristiques

  • Date de parution
    27/08/2003
  • Editeur
  • ISBN
    2-213-61482-2
  • EAN
    9782213614823
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    783 pages
  • Poids
    1.16 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 23,5 cm × 3,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Gérard Cholvy

Gérard Cholvy, professeur émérite à l'université Paul-Valéry, Montpellier III, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'histoire régionale et à l'histoire religieuse de la France contemporaine.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
32,00 €