Mélusine Tome 24

La ville fantôme

Clarke

Cerise

(Coloriste)

  • Dupuis

  • Paru le : 03/06/2016
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Branle-bas de combat dans l'école de magie de Mélusine : Mestre Filofax débarque pour assigner aux élèves des travaux pratiques et mettre ainsi... > Lire la suite
5,99 €
E-book - Epub fixed layout
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Branle-bas de combat dans l'école de magie de Mélusine : Mestre Filofax débarque pour assigner aux élèves des travaux pratiques et mettre ainsi à l'épreuve leurs capacités : ramener un dragon échappé du zoo, briser le maléfice qui a rendu le château d'Arcelor transparent ou réparer une rivière dont le cours a été inversé. En tant que meilleure élève de sa classe, Mélusine se voit assigner une mission beaucoup plus compliquée : se rendre à Harrebourg, le village natal de Malphastolas, le plus grand sorcier de tous les temps, et y régler les désagréments étranges (odeurs pestilentielles, bruits bizarres, apparitions infernales) qui terrorisent les habitants. Accompagnée de Mélisande et d'un lézard géant pour lesquels elle doit jouer le rôle de baby-sitter, Mélusine part pour Harrebourg où elle va découvrir que derrière ces phénomènes bizarres se cache un vieil ennemi à elle...
  • Date de parution : 03/06/2016
  • Editeur : Dupuis
  • Collection : Mélusine
  • ISBN : 978-2-8001-8222-3
  • EAN : 9782800182223
  • Format : Epub fixed layout
  • Nb. de pages : 48 pages
  • Caractéristiques du format Epub fixed layout
    • Pages : 48
    • Taille : 36 413 Ko
    • Protection num. : Contenu protégé
    • Transferts max. : 6 copie(s) autorisée(s)
    • Imprimable : Non Autorisé
    • Copier coller : Non Autorisé

Biographie de Clarke

A l'inverse de George Bush, Clarke ne prend jamais de vacances. On peut toujours enquêter, bien sûr, mais à supposer qu'on mette sur sa piste un Michael Moore affamé, une CIA déchaînée et une meute de paparazzi surexcités, pas sûr qu'on trouve un jour « off » dans l'agenda de ce dessinateur qui avale le travail et enchaîne les BD avec un appétit d'ogre. Tout au plus apprendra-t-on qu'il est né le 16 novembre 1965 à Liège, so what ? Bon, évidemment, avec des gènes familiaux qui, à peu de choses près, pourraient vous refaire le plafond de la chapelle Sixtine les adn bandés (on exagère un peu mais ses « vieux » sont passés par des écoles d'art et son oncle n'est autre que le dessinateur des « Petits hommes »), fallait quand même pas s'attendre à ce qu'il passe ses journées à bichonner une Harley Davidson.
Que nenni ! Ainsi donc, les cours des Beaux-Arts derrière lui, Frédéric Seron s'essaie à l'illustration de mode pour finalement publier en 1987 chez Khâny « Rebbeca / Bon Anniversaire Papy », une première BD scénarisée par François Gilson. Après quoi autoroute E42 direction Charleroi sortie Marcinelle pour arriver chez « Spirou » où Clarke se lance en 1990 dans « Les Cambrioleurs » cosigné Crosky et « Africa Jim » avec Gilson.
Un scénariste qu'il retrouvera deux ans plus tard pour ourdir son premier vrai carton, l'histoire d'une apprentie sorcière nommée « Mélusine ». Avant de signer (respectivement avec Midam et Yann) « Durant les Travaux, l'Expo continue » et « Sales petits Contes ». Mais sans cesse à la recherche d'une nouvelle sensation frisson, Clarke se frotte au Fluide Glacial dès 1999 avec ses « Thérapies en Vrac », « P.38 et Bas nylon », « Château Montrachet », « Histoires de France » (avec Wozniak au dessin), « Cosa Nostra » voire même un livre de cuisine goulûment intitulé « 50 Potées ».
Damned, les potées ! Voilà où l'homme puise sa gnac. Encore que l'incommensurable connerie des puissants soit aussi un excellent carburant. Chez Dupuis, il signe également « Le Miracle de La Vie » et « Luna Almaden » dans la collection « Aire Libre ». Volontiers éclectique, il révèle maintenant toute la vérité sur « Mister President » (4 titres) au sein de la collection « Troisième Degré Lombard », tout en trouvant le temps de scénariser pour Turk les pages de « Docteur Bonheur » dans la même collection ! A l'inverse de George Bush, Clarke ne prend jamais de vacances.
On peut toujours enquêter, bien sûr, mais à supposer qu'on mette sur sa piste un Michael Moore affamé, une CIA déchaînée et une meute de paparazzi surexcités, pas sûr qu'on trouve un jour « off » dans l'agenda de ce dessinateur qui avale le travail et enchaîne les BD avec un appétit d'ogre. Tout au plus apprendra-t-on qu'il est né le 16 novembre 1965 à Liège, so what ? Bon, évidemment, avec des gènes familiaux qui, à peu de choses près, pourraient vous refaire le plafond de la chapelle Sixtine les adn bandés (on exagère un peu mais ses « vieux » sont passés par des écoles d'art et son oncle n'est autre que le dessinateur des « Petits hommes »), fallait quand même pas s'attendre à ce qu'il passe ses journées à bichonner une Harley Davidson.
Que nenni ! Ainsi donc, les cours des Beaux-Arts derrière lui, Frédéric Seron s'essaie à l'illustration de mode pour finalement publier en 1987 chez Khâny « Rebbeca / Bon Anniversaire Papy », une première BD scénarisée par François Gilson. Après quoi autoroute E42 direction Charleroi sortie Marcinelle pour arriver chez « Spirou » où Clarke se lance en 1990 dans « Les Cambrioleurs » cosigné Crosky et « Africa Jim » avec Gilson.
Un scénariste qu'il retrouvera deux ans plus tard pour ourdir son premier vrai carton, l'histoire d'une apprentie sorcière nommée « Mélusine ». Avant de signer (respectivement avec Midam et Yann) « Durant les Travaux, l'Expo continue » et « Sales petits Contes ». Mais sans cesse à la recherche d'une nouvelle sensation frisson, Clarke se frotte au Fluide Glacial dès 1999 avec ses « Thérapies en Vrac », « P.38 et Bas nylon », « Château Montrachet », « Histoires de France » (avec Wozniak au dessin), « Cosa Nostra » voire même un livre de cuisine goulûment intitulé « 50 Potées ».
Damned, les potées ! Voilà où l'homme puise sa gnac. Encore que l'incommensurable connerie des puissants soit aussi un excellent carburant. Chez Dupuis, il signe également « Le Miracle de La Vie » et « Luna Almaden » dans la collection « Aire Libre ». Volontiers éclectique, il révèle maintenant toute la vérité sur « Mister President » (4 titres) au sein de la collection « Troisième Degré Lombard », tout en trouvant le temps de scénariser pour Turk les pages de « Docteur Bonheur » dans la même collection !

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Mélusine Tome 24 est également présent dans les rayons

 Clarke - Mélusine Tome 24 : La ville fantôme.
Mélusine Tome 24 La ville fantôme
5,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK