Le monde comme le voyaient les Grecs - E-book - ePub

Note moyenne 
Comment un Grec de l'Antiquité voyait-il la Terre et plus généralement le monde ? On peut dire sans grand risque d'erreur que depuis Homère jusqu'au... Lire la suite
14,99 € E-book - ePub
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Comment un Grec de l'Antiquité voyait-il la Terre et plus généralement le monde ? On peut dire sans grand risque d'erreur que depuis Homère jusqu'au début de notre ère, l'image la plus répandue était celle d'une galette plate coiffée d'un hémisphère céleste, avec probablement en dessous d'elle un hémisphère symétrique. Existait-il quelque chose au-delà de cette sphère idéale ? Peu de gens se posaient la question.
Quant à la Terre elle-même, on savait à peu près qu'elle comportait trois continents, mais on préfèrait la voir - pour des raisons politiques mais aussi logiquement satisfaisantes - partagée harmonieusement entre deux continents seulement, l'Europe et l'Asie. Cette image était-elle aussi celle du monde savant ? Certains de nos contemporains seront sans doute surpris d'apprendre que, bien avant Magellan, Aristote écrit au ive siècle avant notre ère que « La Terre est assurément sphérique » ; et l'idée qu'on puisse atteindre l'Inde en naviguant vers l'ouest depuis les colonnes d'Héraclès [Gibraltar] ne lui semble pas incroyable.
Toutefois, l'accord ne régnait pas entre les « philosophes ». Certains prédécesseurs d'Aristote avaient de la Terre une tout autre image, parfois bien déconcertante ; et on sera sans doute étonné de voir qu'après lui, en dépit de remarquables progrès scientifiques, les géographes grecs et romains ne jugeaient habitable qu'un petit espace de l'hémisphère nord (en y intégrant l'Afrique !), et dessinaient en conséquence d'étranges cartes du monde.
L'étude menée ici fait découvrir parallèlement chez les Grecs deux représentations du monde : celle des savants, assez facile à retrouver d'après leurs écrits, et celle du peuple, moins étudiée, qui se lit pourtant clairement en filigrane dans les oeuvres littéraires, et parfois aussi dans les oeuvres figurées.

Caractéristiques

  • Date de parution
    19/09/2018
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-251-90843-4
  • EAN
    9782251908434
  • Format
    ePub
  • Nb. de pages
    300 pages
  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      300
    • Taille
      3 113 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Danielle Jouanna

Danielle Jouanna, agrégée de Lettres classiques, a enseigné en classes préparatoires à Strasbourg et à Versailles. Elle est l'auteur (en collaboration) des manuels de grec édités chez Hatier/Les Belles Lettres, et de plusieurs essais : Aspasie de Milet (2005, prix Diane Potier-Boès de l'Académie Française), L'Europe est née en Grèce (2009), ainsi que, aux Belles Lettres, Les Grecs aux enfers (2015).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
14,99 €