Le désenchantement des clercs - Figures de l'intellectuel dans l'après-mai 68 - E-book - Multi-format

Note moyenne 
François Hourmant - Le désenchantement des clercs - Figures de l'intellectuel dans l'après-mai 68.
Moment de remise en cause des certitudes, les années soixante-dix et quatre-vingt constituent un tournant pour l'intelligentsia progressiste qui apostasie... Lire la suite
9,99 € E-book - Multi-format
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Moment de remise en cause des certitudes, les années soixante-dix et quatre-vingt constituent un tournant pour l'intelligentsia progressiste qui apostasie sa foi en la révolution. Toute une constellation de thèmes a jalonné cette période charnière : l'affaire Soljénitsyne, la montée de la dissidence et la problématique du totalitarisme. Le champ intellectuel a enregistré un basculement vers les valeurs de la démocratie et les droits de l'homme.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages
      264
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format PDF
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num.
      pas de protection

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de François Hourmant

De l'homme qui aimait les livres au personnage de roman, l'ascension politique de François Mitterrand ne peut être séparée de la littérature. Ce portrait de l'auteur du Coup d'État permanent retrace les différentes postures lettrées endossées par un homme de pouvoir qui se rêva homme de Lettres avant d'être embaumé comme monarque républicain et grand écrivain. Si la symbolique lettrée a joué un rôle essentiel dans la fabrique de la gloire mitterrandienne, elle s'inscrit aussi dans l'ombre portée du général de Gaulle.
Fondateur d'une République, l'homme du 18 Juin condense grandeur politique et grandeur littéraire, obligeant ses successeurs à mêler à leur tour carrière de la plume et du suffrage. L'attrait mitterrandien convoque alors un autre récit : celui du roman national. Cette fascination qu'exerce la littérature sur nombre d'hommes politiques français n'en soulève pas moins des interrogations. Pourquoi les hommes politiques s'adonnent-ils à la passion littéraire ? Pourquoi la littérature est-elle une composante indispensable de tout destin national ? À travers l'exceptionnelle trajectoire de François Mitterrand, c'est cette liaison durable du politique et de la littérature au sommet de l'État qui se trouve élucidée.
Elle dévoile une esthétisation du politique et une sacralisation de la littérature. Elle explique les raisons de cette exception hexagonale élevée au rang de mythologie : celle de la France, nation littéraire. Elle permet de comprendre la complicité qui unit, depuis l'Ancien Régime, l'homme de Lettres et l'homme d'État.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €