Une bande dessinée autour du vin

- Il y a 2 ans
Catégories :

Le vin ne fait pas que se boire, il peut aussi se lire



Tout le monde (ou presque) en boit, sous toutes ses couleurs, qu’il soit rouge, blanc, rose ou jaune mais combien d’entre vous l’a déjà lu ? Je parle bien sûr du vin.
En cette période où les salons des vignerons s’enchaînent, c’est l’occasion idéale pour faire un petit focus sur les livres qui traitent de ce sujet. Mais j’aimerais sortir un peu des livres que nous trouvons en tête de gondole des rayons cuisine & vins de nos librairies, aller au-delà des habituels guides Hachette des vins, des livres de cave et autre Larousse du vin. Ils sont certes indispensables pour les amateurs lorsque l’on souhaite composer sa propre cave ou encore acheter la bouteille qui se mariera parfaitement avec le repas du dimanche midi, mais ils sont vides d'imagination, de sensibilité, d'émotions.

Et puis ce n’est pas vraiment de la lecture. Ce sont des ouvrages que nous feuilletons à l'occasion, que nous sortons pour impressionner les copains sur la quantité de pages noircies indiquant que nous avons une cave à vin bien fournie. Ces ouvrages... nous les connaissons.
Châteaux Bordeaux - Le Domaine
Allier cette thématique très pointue avec le dessin, c’est le pari que se sont lancés les dessinateurs Espé et Eric Corbeyran en 2008 sous l’impulsion de Jacques Glénat. Ce dernier s’est inspiré du succès de la série « Les Gouttes de Dieu », manga écrit depuis 2004 et qui comporte aujourd’hui pas moins de 44 tomes.
Châteaux Bordeaux - Le Courtier
C’est donc le 2 mars 2011 qu’est paru le premier tome de Châteaux Bordeaux intitulé « Le domaine ». Châteaux Bordeaux est une saga familiale débutant par le décès du responsable de l’exploitation vinicole du « Chêne Courbe ». Le domaine situé en plein cœur du Médoc est en perte de vitesse, produit un vin nettement moins bon depuis quelques années et croule sous les dettes. Tous ces éléments incitent François, Charles et Alexandra Baudricourt, les enfants du défunt gérant à se séparer du domaine.

Mais Alexandra, en promenade sur le domaine se remémore tout un tas de souvenirs d’enfance, de l’apprentissage de son papa jusqu’aux parties de cache-cache avec ses frères dans les vignes.

NON, ils ne peuvent pas revendre le domaine, c’est trop douloureux. « Je vais reprendre la gestion du domaine » se dit-elle.
La tâche ne sera pas facile, c’est un monde de requin, il lui faudra trouver une équipe prête à se battre de nouveau pour redorer le blason du domaine. Il lui faudra affronter la concurrence, résoudre des énigmes, comprendre les circonstances de la mort de son père qui ne lui paraît pas tout à fait naturelle…

Le sixième volume est paru en septembre 2015, j’attends la suite avec impatience sans trop savoir combien de tomes formeront la série, au moins neuf selon Glénat.

Le vrai exploit dans ce projet de bande-dessinée, c’est le travail de recherches d’Eric Corbeyran, de visites de vignobles, d’apprentissage des métiers du vin qu’il ne connait pas du tout en 2007. « J’en buvais. Mais je n’y connaissais rien. Maintenant j’apprécie et je sais reconnaître un bon vin. » confia-t-il au journal La Dépêche.

Si vous souhaitez aller plus loin sur cette thématique, je vous propose vivement « Les Gouttes de Dieu » mais également « Les Maîtres de l’Orge » saga familiale d’une brasserie belge traversant les XIXème et XXème siècle. Bonnes lectures à tous,

Wandrille dLS, traffic manager sur decitre.fr

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK