L'Année du Maghreb N° 20/2019 - Grand Format

L'inévitable prison

Myriam Catusse

(Rédacteur en chef)

,

Collectif

Note moyenne 
Avec une majorité d'édifices construits à l'époque coloniale et maintenus en usage après les indépendances, la prison est le "panoptique" par excellence... Lire la suite
29,00 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 5 mars et le 10 mars
En librairie

Résumé

Avec une majorité d'édifices construits à l'époque coloniale et maintenus en usage après les indépendances, la prison est le "panoptique" par excellence dans lequel se réfléchissent deux siècles d'histoire du Maghreb. Plus précisément, l'Algérie, colonie de peuplement pendent 132 ans, constituée de trois départements français et marquée par deux longues guerres de conquête (1830-1871) et de décolonisation (1954-1962), offre un terrain d'analyse particulièrement fécond pour comprendre non seulement la similarité dans la différence du système carcéral édifié outre-mer, mais aussi les héritages de ce système après l'indépendance en Algérie comme en France.
De fait, la prison fût un outil de domination coloniale, de répression politique et d'exploitation économique. Elle a détenu massivement les colonisés et les indésirables français (militaires ou opposants), femmes ou hommes, au sein d'un réseau carcéral complexe, car englobant de très nombreux sites répressifs transformés en prisons (camps, hôpitaux psychiatriques, casernes, etc.), et mondial, puisqu'incluant dans un même ensemble la colonie, sa métropole, et les bagnes de Guyane ou de Nouvelle-Calédonie.
Elle a aussi été, bien sûr, un foyer de résistances largement réinvesti dans l'Algérie nouvelle. A partir de sources très différentes (enquêtes orales, rapports d'expertises psychiatriques, ego-documents, archives administratives, policières et judiciaires, oeuvres d'art, etc.), de regards croisés d'anthropologues et d'historiens, de quelques éléments de comparaison avec la Tunisie, ce dossier montre comment la prison fut omniprésente et à quel point elle hante encore les mémoires.
Inévitable, donc.

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/07/2019
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-271-12643-6
  • EAN
    9782271126436
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    302 pages
  • Poids
    0.45 Kg
  • Dimensions
    15,6 cm × 24,1 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Né en 1937, Didier Poiraud est étudiant aux Beaux-Arts quand la Guerre d'Algérie éclate. Objecteur de conscience, il est emprisonné et ne cesse, durant trois années, de dessiner ses conditions de détention particulièrement changeantes. Après une longue pause, il s'est aujourd'hui remis à la peinture.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
29,00 €