Trajectoires de l'immatériel - Contribution à une théorie de la valeur et de sa dématérialisation

Note moyenne 
L'ouvrage est articulé autour de deux pôles thématiques : les biens et l'argent. Il s'agit de rendre compte des processus de constitution de la valeur... Lire la suite
20,00 € Neuf
Définitivement indisponible
En librairie

Résumé

L'ouvrage est articulé autour de deux pôles thématiques : les biens et l'argent. Il s'agit de rendre compte des processus de constitution de la valeur et d'observer surtout la dématérialisation qui y est de plus en plus intensément à l'œuvre. Le départ est pris dans un questionnement sur ce qu'est un bien (en soi, privé, public) pour aller vers ce qui en devient l'expression la plus générale et la mesure la plus mobile : l'argent. La généralisation de la valorisation monétaire fluidifie les choses, efface les distinctions traditionnelles entre types de biens et surtout accompagne un processus de socialisation de l'utilité qui transforme le sens et la portée de l'avoir à soi des choses. La valeur aura sa vie dans la circulation et sa possession s'exprimera comme participation à la fluctuation d'un médium. Ces constats provoquent parfois le recours à des théories " fortes " de la valorisation, capables de ramener à des visions plus intuitives : cependant, envie et désir mimétique ont beau être à la racine du valoir, les dynamiques de l'échange monétaire et surtout la centralisation du partage du produit social comme produit monétaire ouvrent des problématiques que l'intuition anthropologique ne suffit plus d'éclairer. Enfin, l'étude des marchés financiers offre, à l'extrême de la dématérialisation, une illustration des perplexités que rencontre toute tentative de briser la clôture sur eux-mêmes des processus calculatoires du médium financier. Les tentatives d'y importer des normes semblent vouées à l'échec.

Sommaire

    • Qu'est-ce qu'un bien ? Une enquête sur les étapes d'une dématérialisation de la communication
    • Qu'est-ce qu'un bien public ? Une enquête sur le sens et l'ampleur d'une socialisation de l'utilité
    • Monnaie et circulation
    • Monétarisation, généralisation de l'envie et paradoxe du droit
    • A l'extrême de la dématérialisation : la finance et sa clôture autoréférentielle

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/03/2004
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-271-06202-0
  • EAN
    9782271062024
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    198 pages
  • Poids
    0.355 Kg
  • Dimensions
    16,9 cm × 23,9 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jean Clam

Jean Clam est chercheur au CNRS et l'auteur de nombreux travaux en théorie générale des sciences sociales et humaines, sociologie et théorie du droit, théorie des systèmes. Il a notamment publié Droit et société chez Niklas Luhmann. La contingence des normes, Paris, Presses Universitaires de France, 1997 ; avec Jean-Luc Gaffard, Norme, fait, fluctuation : Contributions à une analyse des choix normatifs, Genève, Droz, 2001.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK