Traité du beau. suivi de Regrets sur ma vieille robe de chambre

Note moyenne 
Denis Diderot - Traité du beau. suivi de Regrets sur ma vieille robe de chambre.
0n sait que Diderot assuma son rôle de salonnier en tant que moraliste et qu'il fit, entre autres, l'éloge de Greuze parce que sa peinture éduquait... Lire la suite
10,70 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

0n sait que Diderot assuma son rôle de salonnier en tant que moraliste et qu'il fit, entre autres, l'éloge de Greuze parce que sa peinture éduquait et édifiait le spectateur, lui donnant des leçons de vertu. Encore qu'il pressente que la beauté comme la bonté souvent ennuient, peu s'en faut déjà, dans le Traité du Beau, que Diderot n'associe le beau, sinon à l'utile et au vrai, du moins au bon (la Sainte-Trinité du code moral), c'est-à-dire à un idéal vertueux conçu comme une source infaillible de bonheur. On reconnaîtra là le philosophe des Lumières et sa Raison éclairée. Le siècle, pour sa part, détournera la notion au profit du sublime, autre abstraction idéale, inaccessible et inconnue, à laquelle tout le Romantisme (et Schiller en tête) aspirera jusqu'à Baudelaire, qui y verra ni plus ni moins qu'un " anti-spleen ".

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/01/1999
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-84158-111-X
  • EAN
    9782841581115
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    106 pages
  • Poids
    0.1 Kg
  • Dimensions
    10,4 cm × 19,3 cm × 0,9 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK