Sociologie de la transphobie

Note moyenne 
Très souvent méconnue ou mésestimée dans ses effets les plus graves, la transphobie regroupe de nombreuses discriminations dont sont victimes Les... Lire la suite
20,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Très souvent méconnue ou mésestimée dans ses effets les plus graves, la transphobie regroupe de nombreuses discriminations dont sont victimes Les transidentités, qu'elles se définissent comme transgenres, transsexuelles ou en tant qu'identités alternatives. Les données recueillies lors d'un travail d'enquêtes et d'entretiens laissent entrevoir que l'acte transphobe peut aussi bien être le fait de La personne lambda que des institutions censées protéger les personnes.
Quels sont les mécanismes à l'oeuvre ? Quelle est la part du social, du politique voire du culturel dans ce qui concoure à la disqualification de l'autre et de la différence ? Cet ouvrage propose un état des lieux de la question en France et des pistes de réflexion à la lumière des Sciences Humaines et Sociales, tout en relayant et en analysant les témoignages sans ambiguïtés du quotidien des personnes concernées.
Une sociologie de la transphobie est un travail de recherche qui pose des questions et propose des pistes de réflexions comme autant de réponses possibles aux processus de discriminations.

Sommaire

  • QU'EST-CE QUE LA TRANSPHOBIE ?
  • DES "PSYS", DES THEORIES ET DE LA TRANSPHOBIE
  • MALTRAITANCE MEDIATIQUE : LA TRANSPHOBIE DANS LES MEDIAS
  • LE MOUVEMENT SOCIAL TRANS : MOBILISATIONS ET VISIBILITES
  • LES CONTOURS DE LA TRANSPHOBIE
  • FOCUS SUR

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/11/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-85892-452-3
  • EAN
    9782858924523
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    180 pages
  • Poids
    0.335 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,1 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Arnaud Alessandrin est sociologue, chargé de cours à l’Université de Bordeaux où il a soutenu une thèse sur les transidentités en 2012. Il y a codirigé un séminaire « trans » (avec E. Macé) de 2009 à 2011. Depuis 2011 il coordonne avec K. Espineira et M-Y Thomas « L’Observatoire des transidentités ». Tous trois dirigent la revue « Les cahiers de la transidentité » (L’Harmattan) et ont publié une « Transyclopédie » (Des ailes sur un tracteur).
Chez le même éditeur, Arnaud Alessandrin est le rédacteur en chef de la revue « Miroir/Miroirs ». Il a publié plusieurs livres sur le genre, l’homosexualité et la transidentité : La Transidentité (L’Harmattan, 2011), Géographie des homophobies avec Y. Raibaud (Armand Colin, 2013), Genre ! avec B. Esteve-Bellebeau (2014). Depuis 2013 il travaille avec A. Meidani sur des recherches relatives au genre et au cancer (CGSO, 2013 ; INCA, 2014).
Karine Espineira est sociologue des médias, docteure en Sciences de l’information et de la communication et chercheure associée au LIRCES, à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis. Auteure de plusieurs ouvrages : Transidentités : ordre et panique de Genre. Le réel et ses interprétations (L’Harmattan, 2015), Médiaculture, la transidentité en télévision. Une recherche menée sur un corpus à l’INA (1946-2010) (L’Harmattan, 2015), La Transidentité, de l’espace médiatique à l’espace public (L’Harmattan, 2008), ses recherches portent sur la construction médiatique des transidentités et les représentations de genre dans les médias.
Elle a obtenu le 2ème prix jeune chercheur francophone 2014 décerné par la Société française des sciences de l’information et de la communication et a été médaillée de l’UNS en 2014. Elle est cofondatrice et coresponsable de l’Observatoire des transidentités et de la revue «Cahiers de la transidentité» (L’Harmattan). Elle est membre de la coordination internationale Stop Trans Pathologization. Elle est associée à des programmes de recherche au Canada et au Brésil.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés