Rimbaud et la révolte moderne - Poche

Note moyenne 
André Dhôtel - Rimbaud et la révolte moderne.
Moderne, ô combien ! la révolte de Rimbaud. Elle apparaît aujourd'hui plus que jamais nécessaire. Mais, paradoxe, scandaleusement étouffée sous... Lire la suite
8,70 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Moderne, ô combien ! la révolte de Rimbaud. Elle apparaît aujourd'hui plus que jamais nécessaire. Mais, paradoxe, scandaleusement étouffée sous la chape des commémorations factices, repues d'académisme. Doublement moderne, donc, «comme un second regard jeté sur le monde», et furieusement prémonitoire. Cet essai de Dhôtel, vieux d'un demi-siècle, on le croirait composé ce matin. Il nous rappelle avec force combien la «logique de rupture» de Rimbaud s'accroît d'un pouvoir d'insurrection sans cesse réamorcé, qui dénonce avec rage «les deux décrets que nous nous imposons comme des vérités : celui qui proclame que la science est le modèle de toute connaissance, et cet autre qui célèbre l'inspiration, en déclarant que le dogme religieux ou poétique (on peut sans crainte ajouter : politique) a résolu tous les problèmes en les séparant de la vie».
Ce que veut Rimbaud, c'est l'aventure, dans l'oubli du résultat. Ce qu'il refuse est précisément ce que notre présent nous impose : l'asservissement de l'âme et du corps aux ukases du profit - la négation du vivant. «Je songe, écrivait Rimbaud, à une guerre de droit ou de force, de logique bien imprévue.» Cette guerre-là, contrairement aux autres, il est urgent de la déclarer.

Caractéristiques

  • Date de parution
    14/10/2004
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7103-2640-X
  • EAN
    9782710326403
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    200 pages
  • Poids
    0.175 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,5 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'André Dhôtel

André Dhôtel est né en 1900 à Attigny dans les Ardennes. Enfant, il fait souvent l'école buissonnière et parcourt la campagne, comme le jeune héros de son futur ouvrage, «L'enfant qui disait n'importe quoi». Ses fréquentes escapades ne l'empêcheront pourtant pas de passer une licence de philosophie. En 1924, il part pour Athènes, où il demeurera quatre ans. Trois de ses livres, dont «L'Île de la croix d'or», sont empreints de la lumière si particulière de la Grèce.
En 1955, il obtient le prix Femina pour «Le pays où l'on n'arrive jamais» puis le grand prix de l'Académie française en 1974, et enfin le grand prix national des Lettres en 1975. André Dhôtel est mort à Paris en 1991.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK