Note moyenne 
Nicole Dyonet et Vincent Milliot - .
Depuis deux décennies, l'histoire des institutions policières et celle des migrations ont été fortement renouvelées. Le renouvellement de l'histoire... Lire la suite
24,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Depuis deux décennies, l'histoire des institutions policières et celle des migrations ont été fortement renouvelées. Le renouvellement de l'histoire des institutions policières a intéressé aussi bien les historiens que les juristes ou les sociologues, voire les professionnels de l'ordre public. Parallèlement, l'avènement comme champ de recherche à part entière de l'histoire de l'immigration et des étrangers en France a enrichi de questionnements inédits l'étude des populations mobiles, déjà fortement revivifiée par de nombreux travaux sur les sociétés rurales ou urbaines. Par la force des choses, ces deux histoires ne cessent de se croiser. Le souci du maintien de l'ordre confronté aux problèmes posés par une société de plus en plus mobile rencontre, à travers la relation police-migrants, un enjeu essentiel. La circulation et l'installation massive des étrangers sur le territoire français à partir de la fin du XIXe siècle, au moment de la consolidation du fait national, constitue un paramètre important de la modernisation des institutions au sein de l'État-nation. À partir de là, interroger de façon spécifique le terrain où se rencontrent ces deux historiographies dynamiques est apparu comme une démarche féconde et nécessaire, puisqu'elle n'avait jamais été systématiquement conduite. Une trentaine de spécialistes de l'histoire des migrations et de la police, historiens, juristes et sociologues, confrontent leurs analyses dans cet ouvrage qui espère constituer une étape majeure dans l'évolution d'un vaste chantier aux implications très actuelles.

Sommaire

  • CONTROLE DE LA MOBILITE ET DES MIGRANTS : PRINCIPES ET PRATIQUES
    • Naissance de la police des étrangers dans le royaume de France (XVIe-XVIIIe siècle)
    • La maréchaussée et la population mobile dans l'Orléanais au XVIIIe siècle
    • La police des étrangers sous la Révolution française
    • Le contrôle de la mobilité à travers les passeports sous l'Empire
    • Le contrôle juridictionnel des mesures de police relatives aux étrangers sous la Troisième République
  • IDENTIFICATION DES MIGRANTS ET PROTECTION NATIONALE
    • Les pratiques policières d'identification des migrants et leurs enjeux pour l'histoire des relations de pouvoir : contribution à une réflexion en " longue durée "
    • La prison de l'exil : les réfugiés de la Commune entre les polices françaises et anglaises (1871-1880)
    • Polices, étrangers et travailleurs coloniaux dans le Cher de 1914 à 1918
    • Pratiques d'une préfecture : les demandes d'expulsion de ressortissants italiens dans l'Isère de 1934 à la Seconde Guerre mondiale
    • Les forces de l'ordre et les réfugiés espagnols (1939- 1945)
  • LES " PERIPHERIES " SOUS CONTROLE : ESPACES PORTUAIRES ET FRONTALIERS
    • Les transformations du contrôle des étrangers dans les villes de la frontière du Nord, 1667-1789
    • Police et migrants d'une ville portuaire : Lorient au XVIIIe siècle
    • Le migrant du gendarme : Le quotidien de la surveillance dans le département du Nord pendant la première moitié du XIXe siècle
    • Immigration et police portuaire à la fin du XIXe siècle : Le cas de Marseille
    • La police et la surveillance de la frontière des Alpes-Maritimes de 1919 à 1939
  • LE CONTROLE DES MIGRANTS EN VILLE
    • La police des étrangers à Toulouse sous l'Ancien Régime
    • Migrants et " étrangers " sous l'œil de la police : la surveillance des lieux d'accueil parisiens au Siècle des Lumières
    • La surveillance des garnis à Versailles : 1830-1930
    • Contrôler et surveiller le commerce migrant : Nomades, forains et ambulants à Paris (1912-1940)

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/09/2001
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-86847-592-2
  • EAN
    9782868475923
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    422 pages
  • Poids
    0.745 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Marie-Claude Blanc-Chaléard, Nicole Dyonet, Caroline Douki et Vincent Milliot, qui ont coordonné et présenté cet ouvrage, sont respectivement enseignant-chercheurs à l'université de Paris I, à l'université d'Orléans et à l'École Normale Supérieure-Lettres Sciences Humaines.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK