Métier : député - Enquête sur la professionnalisation de la politique en France (Broché)

Julien Boelaert, Sébastien Michon, Etienne Ollion

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Raisons d'agir

  • Paru le : 13/04/2017
  • 1 million de livres à découvrir
  • Livraison à domicile à partir de 0,01 €
  • Paiement sécurisé, débit à l'expédition
8,00 €
Neuf - Expédié sous 4 à 8 jours
Livré chez vous entre le 31 mai et le 3 juin
ou
Votre note
Peu de choses rapprochent des mouvements comme Nuit debout ou Los Indignados du Tea Party étatsunien, sinon une dénonciation commune des responsables politiques. Décrits comme une " caste " de " professionnels de la politique ", ces derniers sont présentés comme les principaux responsables de la situation du pays. Loin d'être cantonnée aux marges du champ politique, la même critique est aussi régulièrement portée à l'intérieur de celui-ci.
Des diatribes d'Emmanuel Macron contre l'" entre-soi nauséabond " du milieu politique aux promesses de Donald Trump d'" assécher le marais " de Washington [drain the swamp], les responsables politiques les plus centraux ne sont pas en reste. A droite comme à gauche, aux marges comme au centre du champ politique, l'accusation de monopolisation intéressée du pouvoir par quelques uns est devenue monnaie courante.
Que les "politiciens de métiers" aient mauvaise presse, voilà qui n'est pas nouveau. Au XIXème siècle déjà, alors que les sociétés européennes connaissaient un processus de démocratisation et que les charges électorales longtemps héritées ou transmises laissaient la place au suffrage pour désigner les représentants, les mêmes condamnations avaient été émises. D'un siècle à l'autre, l'accusation est restée.
Elle est même particulièrement vivace à l'heure actuelle, comme le rappellent les propos cités ci-dessus. Il y a toutefois des différences. Là où l'accusation contre la politique professionnelle portait hier sur le fait d'être rémunéré pour exercer un mandat, elle vise désormais le fait de n'avoir jamais vécu qu'en politique. C'est que, depuis une trentaine d'années, le nombre de responsables politiques qui ont passé le plus clair de leur vie active salariés dans le champ politique est en forte hausse.
Certains n'ont même jamais travaillé dans aucun autre secteur d'activité. Enchaînant d'abord diverses positions en politique (assistant parlementaire, permanent de parti, membre de cabinet), ils ont fini par accéder aux mandats, que depuis ils accumulent autant qu'ils les cumulent. Et qu'ils aient été rémunérés en politique depuis toujours ou seulement présents comme militants, les élus sont engagés en politique de longue date.
Au cours des années, ils ont acquis un savoir-faire nécessaire pour réaliser leur activité, comme pour poursuivre leur carrière. A partir d'une enquête inédite et originale qui allie observation, entretiens et statistiques de longue durée, l'ouvrage donne à voir le nouveau profil des profils des responsables politiques français. Par différence avec les décennies antérieures, les élus actuels ont passé plus de temps en politique ; ils sont de plus en plus nombreux à s'être engagés très tôt, via des syndicats étudiants ou des mouvements de jeunesse ; ils peuvent également avoir multiplié les positions à l'intérieur du champ politique, que ce soit comme élu local, mais aussi comme collaborateur d'élu, employé d'une collectivité ou d'une administration, voire comme salarié dans une activité aux marges du champ politique (consultants, conseillers en communication politique agents salariés de think tanks ou d'entreprises de relations publiques).
Portrait social actualisé du personnel politique au XXIème siècle, l'ouvrage revient sur les conséquences de ce changement, comme sur le travail des élus. Plongée dans le quotidien des responsables politiques français à travers l'exemple des députés, le livre donne à voir les divers aspects du métier d'élu. Faisant jouer l'analogie entre la profession et la politique jusque dans ses limites, l'ouvrage peint un portrait des députés en travailleurs.
De la profession inavouable aux routines du métier de député, des carrières politiques toujours plus longues à leurs conséquences sur le recrutement social des élus, il explore le quotidien des représentants politiques français en même temps qu'il donne à voir certaines des principales transformations du champ politique français des dernières décennies. L'ouvrage comporte quatre chapitres. Le premier chapitre rappelle que, depuis la naissance du suffrage populaire et l'abandon de la transmission des charges publiques, la politique fut et reste un métier inavouable, et que les élus adoptent des "identités stratégiques" dans le but de gommer les traces de ce passé indicible.
Le second chapitre analyse le métier d'élu à l'Assemblée : réseaux, rémunérations, routines et cadre de travail. Il emmène les lecteurs dans les couloirs du Palais-Bourbon, et dans les coulisses de la politique nationale. Le troisième chapitre montre que si les profils de ceux qu'on appelle parfois des " purs professionnels " (comme François Fillon ou Manuel Valls, voire Marine Le Pen) sont en augmentation, cette hausse n'est qu'un aspect finalement limité d'une transformation elle bien plus massive : l'augmentation du temps passé en politique.
Qu'on vive de la politique depuis longtemps ou non, il faut désormais avoir passé de longues années, souvent en mandat local, avant d'accéder aux responsabilités nationales. Le dernier chapitre revient sur la question des effets de cette transformation Il montre qu'en même temps que l'accès à l'Assemblée connaissait une disparition de ses classes populaires, mais aussi de ses représentants des classes très supérieures, une barrière à l'entrée s'est installée - la nécessaire présence de longue date en politique.
Les auteurs Julien Boelaert est docteur en économie. Ses travaux actuels portent sur l'histoire et la sociologie des parlements (Parlement européen, Assemblée nationale). Parallèlement, il mène une réflexion sur l'usage que peuvent faire les sciences sociales des big data et de l'intelligence artificielle (machine learning) dans les sciences sociales. Sébastien Michon Chargé de recherche au CNRS (SAGE, Université de Strasbourg).
Ses travaux portent sur le personnel politique français et européen. Parmi ses publications récentes figurent : Les équipes parlementaires des eurodéputés. Entreprises politiques et rites d'institution (Larcier, 2014), et (avec Valentin Behr) "Les facteurs sociaux des carrières politiques des femmes ministres : une féminisation en trompe-l'oeil". Avec E. Ollion et J. Boelaert, il coordonne actuellement une enquête sur l'Assemblée nationale.
Etienne Ollion Chargé de recherche au CNRS (SAGE, Université de Strasbourg). Spécialiste de sociologie de l'Etat, ses travaux portent sur le champ politique en France et aux Etats-Unis. Il est régulièrement invité dans des universités étrangères (Chicago, Berkeley, Buenos Aires, Suède). Ses travaux sont régulièrement discutés dans les médias (pour 2015-2016 : Le Monde, Libération, Le Figaro, Alternatives économiques, Les Inrockuptibles, Rue 89, Slate, France inter, France culture,...
; et à l'étranger : The New York Times, The Washington Post, The Economist, The Financial Times, Tagesanzeiger, Basler Zeitung, Colombo Telegraph, China Politics, Daily Zhihu, El País, Wirtschaftswoche...). Il est l'auteur de Raison d'Etat. Histoire de la lutte contre les sectes (La découverte, 2017).
  • Date de parution : 13/04/2017
  • Editeur : Raisons d'agir
  • ISBN : 978-2-912107-89-3
  • EAN : 9782912107893
  • Format : Poche
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 147 pages
  • Poids : 0.127 Kg
  • Dimensions : 11,3 cm × 17,6 cm × 1,0 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Julien Boelaert et Sébastien Michon - Métier : député - Enquête sur la professionnalisation de la politique en France.
Métier : député. Enquête sur la professionnalisation de...
8,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter