Les frontières de la mondialisation - Gestion des flux migratoires en régime néolibéral

Thomas Berns

(Préfacier)

,

Etienne Balibar

(Postfacier)

Note moyenne 
Depuis la fin de la guerre froide, le nombre de murs, barrières ou clôtures a été multiplié par cinq ; mis bout à bout, ils permettraient de parcourir... Lire la suite
24,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 29 septembre et le 1 octobre
En librairie

Résumé

Depuis la fin de la guerre froide, le nombre de murs, barrières ou clôtures a été multiplié par cinq ; mis bout à bout, ils permettraient de parcourir les trois quarts du périmètre équatorial de la Terre. De nouveaux murs ne cessent d'être construits, y compris en Europe. Pourtant, bien des études s'accordent à répéter l'inutilité de ces renforcements au regard des objectifs annoncés de "sécurisation" de la frontière.
La résurgence du schème traditionnel de la frontière n'est-elle qu'un effet de surface, une réaction spectaculaire autant que vaine, le dernier sursaut d'une souveraineté à l'agonie ? Comment penser l'apparent paradoxe entre, d'une part, une incitation permanente et généralisée à la mobilité, une tendance à l'ouverture des frontières et, d'autre part, la militarisation des frontières et les mesures de lutte contre l'immigration clandestine ? En se démarquant de la dichotomie fondatrice du problème tel qu'il est généralement abordé (la souveraineté des Etats opposée aux droits des migrants, le sécuritaire contre l'humanitaire), ce livre tente de dessiner la cohérence propre d'une "rationalité" frontalière qui s'élabore dans le cadre d'institutions de gestion des migrations mondialisées.
Se tenant au plus près de pratiques et de discours hétérogènes et souvent conflictuels, il met en résonance les derniers travaux de Foucault portant sur le néolibéralisme avec un riche matériel juridique, sociologique et politique. Ces ressources per- mettent de saisir ta complexité et les transformations de l'institution frontalière, soumise à la pression institutionnelle et intellectuelle d'une gouvernementalité managériale, sur un fond de mondialisation essentiellement inégalitaire.
La mondialisation du marché du travail et le développement du néolibéralisme forment le cadre à l'intérieur duquel la frontière se dessine comme mode de régulation des flux et instrument de mise en mouvement différenciant. Au regard de cette matrice génératrice de mobilités inégalitaires, quelle est la généalogie, quelles sont les continuités et les discontinuités du "phénomène migratoire" ? Préface de Thomas Berns et postface d'Etienne Balibar.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Denis Pieret

Denis PIERET, docteur en philosophie, a mené des recherches au sein de l'U.R. en Philosophie politique et philosophie critique des normes (Université de Liège). Il travaille actuellement à PhiloCité, association oeuvrant à la diffusion de la philosophie dans l'espace public.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Les frontières de la mondialisation - Gestion des flux migratoires en régime néolibéral est également présent dans les rayons

24,00 €