Les discours de la haine - Récits et figures de la passion dans la Cité

Collectif

Note moyenne 
Autant la haine comme support de la violence sociale s'impose-t-elle comme une évidence dans l'espace de la réflexion sur les sociétés, autant son... Lire la suite
25,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 17 août et le 24 août
En librairie

Résumé

Autant la haine comme support de la violence sociale s'impose-t-elle comme une évidence dans l'espace de la réflexion sur les sociétés, autant son approche historique souffre-t-elle de cette évidence même tant il est aujourd'hui difficile d'aborder ce sujet hors de l'obligation morale de la condamnation des auteurs ou de la compassion pour les victimes. C'est pourtant dans cette voie, celle d'une réflexion historique sur la haine, c'est-à-dire celle de la prise en compte de la complexité des phénomènes de haine, haines dites ou manifestées dans l'intérieur de la Cité, dans des contextes institutionnels et socioculturels précisément situés et décrits, et en investiguant les différentes formes de discours qui l'expriment, que s'engage le présent ouvrage. Il invite donc, au-delà de la certitude première que la haine est destructrice du lien social, à s'interroger certes sur les conditions de surgissement de la haine, et celles de son contrôle, mais également sur la possibilité de comprendre l'expression positive de la haine. " Positive ", on s'en doute, dans tous les cas, pour ceux qui fondent leur raison politique sur la haine et le rejet de l'Autre, mais positive encore lorsqu'elle est invoquée dans un tout autre esprit, " haine des méchants " ou " haine de la tyrannie ", à l'appui cette fois d'un ordre social considéré comme juste. Le croisement du regard de l'historien, étendu de manière inhabituelle de l'Antiquité au XXIe siècle, avec ceux du musicologue ou du linguiste, dans une démarche pluridisciplinaire inaccoutumée, contribue ainsi à dégager les premiers éléments d'une réflexion historique sur la haine comme passion sociale.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/03/2009
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7574-0083-8
  • EAN
    9782757400838
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    347 pages
  • Poids
    0.635 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,9 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Constituer la haine comme objet historique proprement dit invite à poser, à côté des approches philosophiques, psychologiques ou sociologiques du phénomène, les spécificités d'une approche historique, qui peut s'inscrire dans une démarche...

À propos de l'auteur

Biographie de Marc Deleplace

Marc Deleplace, maître de conférences en histoire contemporaine à l'IUFM Champagne-Ardenne et à l'Université de Reims Champagne-Ardenne Vice-président du jury du CAPES externe d'histoire et de géographie. Docteur en histoire de l'Université de Paris-I et lauréat du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (classe de cor). Auteur de L'Anarchie de Mably à Proudhon 1750-1850 Histoire d'une appropriation polémique, préface de Michel Voyelle, Lyon ENS-Editions, 2001.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,00 €