Le château des Bois-Noirs - Poche

Note moyenne 
Au lendemain de la guerre, une jeune fille élevée dans le meilleur monde se laisse épouser par un hobereau de la Haute-Auvergne. Tournant le dos à... Lire la suite
9,70 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 2 juin
En librairie

Résumé

Au lendemain de la guerre, une jeune fille élevée dans le meilleur monde se laisse épouser par un hobereau de la Haute-Auvergne. Tournant le dos à une existence parisienne vouée à la mondanité, elle ira vivre avec lui dans la retraite anachronique d'un vieux manoir de famille, au coeur des Bois-Noirs, petit massif forestier perché entre la Loire et l'Allier, et que le temps semble avoir oublié. Dans ce lieu d'un autre âge, elle découvre avec quelque stupeur un monde qui n'a pas encore dépouillé son antique barbarie – monde auquel elle décide, tant bien que mal, de s'adapter. Elle y sera aidée par l'amitié affectueuse – et bientôt passionnée – de son beau-frère.
Mais leur inclination, d'abord inavouée, ne tarde pas à s'opposer à la sauvagerie native du mari, personnage taciturne, emmuré dans sa solitude, et qui nourrit pour sa femme un sombre et insatiable amour. Au point de devenir à son tour, poussé par ses démons, le ministre d'un destin qui a fait séculairement de la vieille demeure le royaume de la Mort la plus cruelle.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/02/2017
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-36914-344-4
  • EAN
    9782369143444
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    260 pages
  • Poids
    0.228 Kg
  • Dimensions
    12,0 cm × 18,0 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Robert Margerit

Né le 25 janvier 1910 à Brive-la-Gaillarde, Robert Margerit a été journaliste à Limoges de 1931 à 1941. Il assumera de 1948 à 1952 les fonctions de rédacteur en chef du Populaire du Centre, auquel il restera par la suite attaché en tant que chroniqueur. L'Île des Perroquets, paru en 1942 lui permet d'envisager une carrière d'écrivain qu'il poursuivra en publiant Mont-Dragon en 1944, Le Vin des vendangeurs en 1946 et Le Dieu nu qui obtint le prix Renaudot en 1951.
Cette production très riche sera complétée en 1958 par La Terre aux Loups puis, en 1963, par une fresque historique ambitieuse, La Révolution (quatre volumes) qui reçoit le Grand Prix du roman de l'Académie française. Il s'éteint à Limoges le 27 juin 1988.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,70 €