La violence carcérale en question

Note moyenne 
Pour la première fois en France, des sociologues ont réussi à enquêter sur la violence carcérale. Ce livre analyse l'ensemble des relations entre... Lire la suite
25,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 4 octobre et le 6 octobre
En librairie

Résumé

Pour la première fois en France, des sociologues ont réussi à enquêter sur la violence carcérale. Ce livre analyse l'ensemble des relations entre personnes incarcérées, entre personnels et détenus, ainsi que les effets de la structure sécuritaire de l'institution sur ces relations. Il montre que la violence légale du cadre carcéral est l'un des facteurs essentiels des violences en prison, malgré les moyens institutionnels et les efforts déployés par les professionnels et par les personnes incarcérées pour la limiter. L'absence de but et d'objet communs, sinon celui de résister aux effets destructeurs de l'enfermement, le manque de lieux de parole, l'oisiveté, la promiscuité, l'allongement des peines ouvrent la voie aux actes de violence. Les efforts pour prendre sur soi, pour se protéger, les savoir-faire de chacun des acteurs ne suffisent pas à empêcher les violences, qui se manifestent le plus souvent sous une forme explosive. Cet ouvrage, issu d'une longue recherche de terrain menée au sein de cinq prisons d'hommes, à partir d'observations, d'entretiens et de questionnaires, accorde une large place à la parole des détenus et à celle des professionnels qui analysent avec eux les ressorts de la violence de la prison.

Sommaire

  • UNE STRUCTURE SOCIALE FRAGILE AUX EFFETS IMPREVISIBLES
    • L'absence d'un monde commun
    • Un cadre fragile
  • LES FANTOMES DE LA PENSEE ET LA PEUR
    • La construction sociale de la violence carcérale
    • Effacement du réel et développement de l'imaginaire
    • Le " principe " de la peur
    • " Paraître SAUVAGE "
    • La limitation des relations
    • La faiblesse des règles entre détenus
    • Faux-semblant
  • " PRENDRE SUR SOI "
    • De l'irritabilité à la haine
    • Prendre sur soir
  • SAVOIR FAIRE, PREVENIR, PROTEGER : LES FREINS A LA VIOLENCE
    • Le rôle de protection de l'institution et ses limites
    • Savoir-être, savoir-faire des personnels
    • Les détenus modérateurs
    • Justice et légitimité
  • VIOLENCES ENTRE DETENUS
    • Les violences sans motif immédiat
    • Les violences qui ont un motif
    • Formes et degrés
    • Règles et rationalité de la violence
  • VIOLENCES ENTRE DETENUS ET PERSONNELS
    • La violence contre les personnels
    • La violence des surveillants
    • Le point de vue des détenus et des " intervenants "

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/04/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-13-056014-2
  • EAN
    9782130560142
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    347 pages
  • Poids
    0.49 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,5 cm × 2,1 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Antoinette Chauvenet est directrice de recherche au CNRS, Centre d'étude des mouvements sociaux Ecole des hautes études en sciences sociales. Corinne Rostaing est maître de conférences à la Faculté de sociologie et d'anthropologie de l'Université Lyon 2, rattachée au laboratoire Modys (Monde et dynamique des sociétés) ; UMR-CNRS. François Orlic est ingénieur d'étude au CNRS, Centre d'étude des mouvements sociaux Ecole des hautes études en sciences sociales. Ces auteurs ont déjà publié des ouvrages sur le milieu carcéral.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

25,50 €