La guerre sociale

Note moyenne 
André Léo et Michelle Perrot - La guerre sociale.
En 1871, un an après la proclamation de la République sous la menace des canons prussiens, Léodile Béra, alias André Léo, exilée en Suisse après... Lire la suite
7,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

En 1871, un an après la proclamation de la République sous la menace des canons prussiens, Léodile Béra, alias André Léo, exilée en Suisse après avoir échappé à la sanglante répression de la Commune, intervient devant le Congrès de la paix de Lausanne. Devant un parterre de démocrates bon teint - qui lui interdiront de conclure -, la militante socialiste rappelle l'indissociabilité des principes d'égalité et de liberté, fustige la perversion de la langue dans les discours du pouvoir et dénonce les politiques fondées sur l'ignorance des masses.
Le tout dans un geste vigoureux pour arracher son voile républicain au gouvernement réactionnaire qui préside alors aux destinées de la France.

Sommaire

  • ANDRE LEO OU LA CAUSE DE L'INSURRECTION
  • LA GUERRE SOCIALE
  • OBSESSION SECURITAIRE ET GUERRE SOCIALE

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/06/2011
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-916952-51-2
  • EAN
    9782916952512
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    76 pages
  • Poids
    0.073 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,0 cm × 0,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Historienne de la classe ouvrière, Michelle Perrot est aussi une des pionnières de l'histoire des femmes. Elle a notamment dirigé avec Georges Duby une monumentale Histoire des femmes en Occident (Pion, 1991-1992) et a récemment publié Histoire de chambres (Seuil, 2009). Ce texte est suivi d'un article de Christian Aubin, publié dans La grande relève n°1113 du 31 octobre 2010, et intitulé " Obsession sécuritaire et guerre sociale ".

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés