L'île des esclaves - Poche

Note moyenne 
7 notes -  Donner un avis
LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIECLE Jetés sur un rivage grec à la suite d'un naufrage, deux couples, maîtres et serviteurs, ont tout à craindre de... Lire la suite
1,90 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 31 mai
En librairie

Résumé

LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIECLE Jetés sur un rivage grec à la suite d'un naufrage, deux couples, maîtres et serviteurs, ont tout à craindre de cette " Ile des esclaves " où survit une tradition séculaire. Dans cette étrange république, on leur ordonne d'échanger leurs noms, leurs vêtements et leur condition. Les valets ont trois ans pour transformer leurs patrons, et faire de ces orgueilleux injustes et brutaux des êtres humains raisonnables et généreux.
Alchimiste des intrigues amoureuses, Marivaux excelle aussi dans la comédie sociale et la fable utopique, qui ne finissent jamais comme prévu. @ Disponible chez 12-21 L'EDITEUR NUMERIQUE

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/12/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-266-28926-9
  • EAN
    9782266289269
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    160 pages
  • Poids
    0.095 Kg
  • Dimensions
    10,9 cm × 17,8 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

Avis clients

À propos de l'auteur

Biographie de Pierre de Marivaux

Pierre Carlet de Marivaux est né à Paris en 1688. Il se lance dans l'écriture et après deux romans d'un réalisme saisissant, décide de se consacrer au théâtre. Créée en 1725, L'île des esclaves met en scène à travers la relation maître-serviteur à la fois les caractéristiques de l'utopie et de la comédie de moeurs. Parmi ses chefs-d'oeuvre, on compte La Surprise de l'amour (1722), La Double inconstance (1723), Le jeu de l'amour et du hasard (1730) ou encore Les fausses confidences (1737).
Loin de se complaire dans le " marivaudage ", comme lui ont reproché certains de ses contemporains, Marivaux est un observateur lucide des travers sociaux de la société, qu'il se plaît à traduire dans la relation maître-serviteur de ses pièces. Il est élu à l'Académie française en 1742 et décède à Paris en 1763.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

1,90 €