Hommes grands, femmes petites : une évolution coûteuse - Les régimes de genre comme force sélective de l'adaptation biologique

Note moyenne 
Priscille Touraille - Hommes grands, femmes petites : une évolution coûteuse - Les régimes de genre comme force sélective de l'adaptation biologique.
Imaginons une société dans laquelle les hommes seraient en majorité plus petits que les femmes (ou les femmes plus grandes que les hommes, selon le... Lire la suite
47,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Imaginons une société dans laquelle les hommes seraient en majorité plus petits que les femmes (ou les femmes plus grandes que les hommes, selon le point de vue). Impossible, pensons-nous ? Parce que tout ce que fait la Nature est " bien fait " ? Et si, en la matière, la Nature était loin de produire des adaptations positives ? Et si, en plus, cette différenciation morphologique n'était pas l'œuvre de la Nature ? Si elle était plutôt l'indice de sélections non naturelles constituées par une entreprise de catégorisation sociale millénaire : le genre ? L'auteur discute dans cet ouvrage des explications évolutives du dimorphisme sexuel de taille corporelle entre mâles et femelles dans le monde vivant. Elle attire l'attention sur l'absence d'un modèle robuste qui rende compte de l'écart sexué de la stature dans l'espèce humaine ; en confrontant des données et des modèles disponibles dans des champs disciplinaires éloignés, elle fait peu à peu émerger une hypothèse inédite. Cette recherche illustre le besoin de questionnements transdisciplinaires qui se montrent seuls ici capables de renouveler les termes d'une investigation remarquablement gelée depuis le XIXe siècle.

Sommaire

    • Prologue à une enquête transdisciplinaire
    • Mécanismes génétiques : la " boîte grise "
  • DES MALES PLUS GRANDS QUE LES FEMELLES : UNE VUE DE L'ADAPTATION EN RUPTURE AVEC LE SENS COMMUN
    • Le modèle de la compétition sexuelle entre les mâles
    • Homo sapiens : l'entrée de la culture dans le débat
    • Du modèle des " mâles protecteurs " au modèle du choix des femmes
    • Le modèle de la " grand-mère " : la nutrition au cœur du débat
    • Des ressources limitées ou un accès limité aux ressources ? Les conséquences de la compétition entre les mâles
  • FEMMES - LES COUTS BIOLOGIQUES DU GENRE : UNE IDEE TABOUE ?
    • Des statures " adaptées " à des conditions nutritionnelles défavorables ?
    • Un bassin féminin " adapté " à la parturition ?
    • La stature : déterminant clé de la mortalité maternelle
    • Qui a le plus besoin de protéines ?
    • Politique des protéines, politique du genre

Caractéristiques

  • Date de parution
    14/11/2008
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-7351-1186-2
  • EAN
    9782735111862
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    440 pages
  • Poids
    0.84 Kg
  • Dimensions
    17,0 cm × 24,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Priscille Touraille

Priscille Touraille est docteur en anthropologie sociale de l'EHESS. Chercheur associé dans l'unité éco-anthropologie et ethnobiologie du département " Hommes, natures, sociétés " du Muséum national d'histoire naturelle (site du musée de l'Homme, Paris), elle poursuit une réflexion qui tente d'établir en quoi une articulation entre les modes de pensée des sciences sociales et ceux des sciences de la vie est nécessaire pour affronter la confusion régnant dans les débats actuels sur la catégorisation homme/femme dès que l'on touche la question du biologique. Ce livre est issu de la thèse de Priscille Touraille, qui a reçu en 2007 le prix de la Ville de Paris pour une thèse sur le genre et le prix Le Monde de la recherche universitaire.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés