Entropie

Note moyenne 
 Vhils et Miguel Moore - Entropie.
Vhils s'intéresse aux murs chargés d'histoire, et pourtant délaissés. Au lieu d'y ajouter des couches successives, il décide de " retirer pour révéler...... Lire la suite
35,00 € Neuf
Expédié sous 5 à 8 jours
Livré chez vous entre le 28 avril et le 29 avril
En librairie

Résumé

Vhils s'intéresse aux murs chargés d'histoire, et pourtant délaissés. Au lieu d'y ajouter des couches successives, il décide de " retirer pour révéler... ". Par son travail "Scratching the Surface", il sculpte des portraits de personnes anonymes sur des pans de murs dans la ville, et redonne ainsi de la valeur à ces murs délaissés. Avant de commencer son travail de sculpture, l'artiste esquisse à la peinture ses portraits.
C'est à l'aide de burin, marteau piqueur et autres ustensiles qu'il commence à gratter la surface du mur, à révéler successivement les différentes couches qui le constituent. Petit à petit, un portrait se révèle. Par son travail, l'artiste donne alors une identité au mur. Ses oeuvres montrent la relation étroite entre la ville et ses habitants, comment la ville façonne ses habitants et comment les habitants sculptent la ville.
Mais son travail ne se limite pas aux murs. L'artiste explore et expérimente d'autres techniques et d'autres médiums comme l'acide, les explosifs, la sérigraphie, des portraits sculptés dans un bloc de polystyrène ou encore des collages d'affiches publicitaires récupérées dans les rues de la ville. Toutes ses oeuvres ont tout de même un point commun, celui de montrer les influences réciproques entre une ville et ses habitants.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/09/2014
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-254329-6
  • EAN
    9782072543296
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    263 pages
  • Poids
    1.284 Kg
  • Dimensions
    21,5 cm × 29,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Un titre emblématique pour cette première monographie en français de l'artiste portugais Alexandre Farto - alias Vhils - qui, en sculptant des portraits d'anonymes sur des murs dégradés de nos villes contemporaines, cheche non seulement à donner une seconde vie à ces supports délaissés, mais aussi à mettre en lumière de simples citoyens malmenés par une société qui évolue à toute vitesse en les laissant de côté.
Pour retourner ainsi ce processus d'effacement programmé, celui des choses et des êtres, Vhils a exploré une nouvelle voie créative. Non plus, comme le graffeur qu'il a été, se servir du mur comme simple support, mais recourir à sa substance même. Non plus la bombe aérosol mais le burin, le marteau-piqueur, voire l'explosif, pour révéler successivement les différentes couches qui se cachent sous la surface et faire émerger des figures humaines en creux et en volume.
Mais Vhils travaille également en intérieur, délaissant alors le mur pour le métal, le bois, le polystyrène ou le liège, expérimentant à chaque fois une nouvelle technique jusqu'à érafler au laser la "croûte" de dizaines d'affiches publicitaires superposées pour créer d'étranges palimpsestes modernes d'où surgissent là encore des silhouettes urbaines et des visages. Autant de formes et d'ouvres qui disent toutes les liens évidents et subtils qui régissent les rapports d'une ville avec ses habitants, et la nécessité de préserver, dans le "bruit et la fureur", notre part d'humanité.

À propos des auteurs

Alexandre Farto, connu sous le nom de VHILS, grandit dans Seixal, une banlieue industrialisée de Lisbonne. Il découvre le graffiti vers l'âge de 13 ans et a été particulièrement influencé par les transformations induites par le développement urbain intensif que le pays a connu dans les années 1980 et 1990. Entre 2007 et 2008, il étudie à l'University of the Arts de Londres puis à la Central Saint Martins, Byam Shaw Fine Art Skills and Practices, également à Londres.
En 2008, il obtient une reconnaissance internationale au Cans Festival de Londres, lorsque l'une de ses oeuvres est exposée à côté de celle de Banksy. Vhils travaille actuellement avec la galerie Lazarides à Londres, Vera Côrtes Agency à Lisbonne et la galerie Magda Danysz à Paris et Shanghai. Il voyage et expose dans le monde entier.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

35,00 €