Citoyenneté en ville - L'épreuve des inégalités spatiales et des identités - Grand Format

Note moyenne 
Les villes sont au cur des luttes socio-politiques : ghettoïsation, gentrification, morcellement communautaire. Dans ce contexte, des groupes citoyens... Lire la suite
20,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 3 février et le 8 février
En librairie

Résumé

Les villes sont au cur des luttes socio-politiques : ghettoïsation, gentrification, morcellement communautaire. Dans ce contexte, des groupes citoyens revendiquent leurs droits culturels et politiques, prétendent à une certaine visibilité dans l'espace public et tentent d'investir les villes. Le " droit à la ville ", qui se nourrit du concept de justice spatiale, amène les citoyens à refuser de se laisser écarter de la réalité urbaine par des logiques discriminatoires, inégalitaires et ségrégatives.
A partir d'exemples recueillis dans des villes du monde entier (en Argentine, Inde, Turquie, Bulgarie, France...), cet ouvrage interroge les obstacles à la citoyenneté, mais aussi son expression politique. Analysant les effets de la montée des identités collectives sur la citoyenneté et, plus largement, sur les démocraties dites représentatives, il permet de saisir au plus près du terrain l'émergence en actes de mouvements citoyens inédits soucieux de défendre leurs conceptions de la citoyenneté.

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/12/2017
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-86906-497-3
  • EAN
    9782869064973
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    178 pages
  • Poids
    0.399 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 23,5 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Gülcin Erdi, sociologue, est chargée de recherche CNRS à l'UMR CITERES. Ses recherches portent notamment sur les formes de résistances dans l'espace urbain et leur articulation aux questions identitaires, de justice spatiale et de citoyenneté dans un contexte de fabrique néolibéral des villes en Turquie. Hervé Marchal est professeur de sociologie à l'université de Bourgogne. Membre du Centre Georges Chevrier (CGC), il a écrit ou co-écrit plus d'une quinzaine d'ouvrages.
Il travaille principalement sur les formes actuelles de ségrégation, l'habitat précaire, le processus de périurbanisation et la construction identitaire de l'individu contemporain.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

20,00 €