Argentine - Mémoires de la dictature

Marina Franco

(Préfacier)

Note moyenne 
Nadia Tahir - Argentine - Mémoires de la dictature.
Familiares de desaparecidos y detenidos por razones polîticas, les Mères de la Place de Mai Ligne Fondatrice, l'Association Mères de la Place de Mai,... Lire la suite
18,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Familiares de desaparecidos y detenidos por razones polîticas, les Mères de la Place de Mai Ligne Fondatrice, l'Association Mères de la Place de Mai, les Grands-mères de la Place de Mai, l'Association des ex-détenus-disparus (AEDD), H.I.J.O.S et Hermanas sont sept associations de victimes de la dernière dictature militaire en Argentine. Nés pendant et après la dictature (1976-1983), ce sont tous des collectifs de proches de détenus-disparus, à l'exception de l'AEDD qui est une association d'anciens-détenus disparus.
L'objectif de cet ouvrage est d'analyser l'évolution des discours et des actions de ces associations depuis leur naissance jusqu'en 2007 à la fin du mandat du président Néstor Kirchner. Il s'agit tout d'abord de comprendre dans quelle mesure ces discours sont conditionnés par les politiques étatiques de gestion du passé dictatorial des gouvernements argentins qui se sont succédé depuis la fin de la dictature.
Par ailleurs, cette analyse permet de revenir sur les dynamiques établies entre les associations de victimes et surtout d'appréhender dans quelle mesure elles constituent un ensemble qui contribue à la construction d'une mémoire collective sur ce "passé qui ne passe pas". L'étude de leurs parcours depuis plus de trente ans permettra de comprendre en quoi elles constituent des acteurs politiques significatifs de la sphère publique argentine.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/02/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7535-3475-9
  • EAN
    9782753534759
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    264 pages
  • Poids
    0.532 Kg
  • Dimensions
    16,5 cm × 24,0 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Nadia Tahir

Nadia Tahir travaille sur les processus de constructions mémorielles autour du passé de la dictature argentine de 1976-1983. Elle a publié plusieurs articles dans des revues scientifiques et des ouvrages collectifs. Elle est actuellement maître de conférences à l'université de Caen Basse-Normandie et membre de l'Equipe de recherche sur les Littératures, les Imaginaires et les Sociétés (ERLIS-EA 4254).
Elle collabore avec des équipes de recherche en France, Espagne et Argentine. Elle a enseigné dans les universités de Paris 7 Denis Diderot et Paris-Sorbonne. Cet ouvrage est issu de son travail de doctorat à l'université Paris-Sorbonne sous la direction du professeur Miguel Rodriguez.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés