Vingt-quatre heures de la vie d'une femme - Grand Format

Note moyenne 
77 notes -  Donner un avis
Au début du siècle, une petite pension sur la Riviera. Grand émoi chez les clients de l'établissement : l'épouse d'un des pensionnaires, Mme Henriette,... Lire la suite
13,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 14 décembre et le 30 décembre
En librairie

Résumé

Au début du siècle, une petite pension sur la Riviera. Grand émoi chez les clients de l'établissement : l'épouse d'un des pensionnaires, Mme Henriette, est partie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée. Seul le narrateur prend la défense de cette créature sans moralité. Et il ne trouvera comme alliée qu'une vieille dame anglaise sèche et distinguée. C'est elle qui, au cours d'une longue conversation, lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle...
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau) est le titre d'une nouvelle de l'écrivain autrichien Stefan Zweig, publiée pour la première fois en 1927 dans le recueil La Confusion des sentiments (Verwirrung der Gefühle) avec cette nouvelle éponyme et Destruction d'un coeur (Untergang eines Herzens). L'idée du récit d'une femme en une journée a été inspirée à l'auteur par le roman épistolaire de la Princesse de Salm, Vingt-quatre heures d'une femme sensible, publié en 1824.

Caractéristiques

  • Date de parution
    14/01/2019
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-322-12678-1
  • EAN
    9782322126781
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    60 pages
  • Poids
    0.1 Kg
  • Dimensions
    14,8 cm × 21,0 cm × 0,4 cm

Avis libraires et clients

Avis libraires

Avis clients

À propos de l'auteur

Stefan Zweig

Biographie de Stefan Zweig

Stefan Zweig, né le 28 novembre 1881 à Vienne, en Autriche-Hongrie, et mort par suicide le 22 février 1942, à Petrópolis au Brésil, est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. Ami de Sigmund Freud, Arthur Schnitzler, Romain Rolland, Richard Strauss, Emile Verhaeren, Stefan Zweig a fait partie de l'intelligentsia juive viennoise, avant de quitter son pays natal en 1934, à cinquante trois ans, en raison de la montée du nazisme.
Réfugié à Londres, il y poursuit une oeuvre littéraire, de biographe (Joseph Fouché, Marie Antoinette, Marie Stuart) mais surtout d'auteur de romans et nouvelles : Amok, La Pitié dangereuse, La Confusion des sentiments, Le Joueur d'échecs. Dans son livre testament, Le Monde d'hier. Souvenirs d'un Européen, Zweig se fait chroniqueur de cet " âge d'or " de l'Europe, et analyse ce qu'il considère comme l'échec d'une civilisation.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
13,00 €