Problèmes économiques N° 2874, mercredi 27 (Broché)

La fiscalité locale en débat

  • Documentation Française (La)

  • Paru le : 01/04/2005
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
3,00 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Départ à la retraite : une perspective internationale. Les taux d'activité des 55-64 ans dans des pays comme la Belgique, la France, les Pays-Bas ou l'Italie sont très faibles. Les systèmes de retraite et de préretraite ne sont pas sans influencer les choix individuels entre vie active et inactivité. Dans les pays où sont mis en œuvre des programmes de préretraite, les individus sont financièrement incités à anticiper leur sortie du marché du travail. Ces politiques de départ anticipé rencontrent des limites. Elles n'ont notamment pas résolu le problème du niveau élevé du chômage des jeunes. Politiques publiques de l'emploi : le défi des seniors. Jusqu'en 1994, les politiques publiques de l'emploi en France ont principalement soutenu le retrait des seniors du marché du travail (politiques " passives "). Au cours des dix années suivantes, l'embauche de ces derniers en contrat aidé a fortement augmenté (politiques " actives "). Le taux d'emploi des 50-69 ans atteignait 43 % en 2001. Il reste que le retrait des seniors du marché du travail demeure très fort sur cette période. Décentralisation du RMI et du RMA : les risques d'une réforme. Le 18 mars 2003, le ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité a annoncé la création d'un revenu minimum d'activité (RMA). Son entrée en vigueur a eu lieu le 1er janvier 2004. Le RMA est destiné à compléter le revenu minimum d'insertion institué en 1988. Ce dernier avait été conçu comme un complément du système de protection sociale, dans un contexte où se développait ce qui était alors qualifié de " nouvelle pauvreté ". L'objectif du RMA vise à dynamiser le volet insertion du RMI et à favoriser le retour à l'emploi des allocataires. En outre, le projet de loi prévoit, dans le cadre de la décentralisation, le transfert aux départements du pilotage intégral du RMI. Le manque de flexibilité sur le marché du travail handicape-t-il l'économie européenne ? Dans la seconde moitié des années quatre-vingt-dix, les performances économiques des États-Unis ont été supérieures à celles de nombreux pays de l'OCDE. Il est communément admis que l'Union européenne aurait enregistré au cours de cette période un retard de productivité par rapport à l'économie américaine. Cette analyse doit être relativisée. En effet, une part importante des gains réalisés dans les dernières années semble être davantage cyclique que structurelle. De plus, certains pays européens ont des niveaux de productivité horaire relativement proches de ceux observés outre-Atlantique. Les écarts de croissance enregistrés seraient dès lors plutôt liés à des différences dans l'utilisation du facteur travail. La répartition salaires/profits : une spécificité française ? La question de la répartition de la valeur ajoutée entre les revenus du travail et ceux du capital fait depuis longtemps débat. Si les liens entre la croissance et le taux de marge (rapport entre les profits et la valeur ajoutée) sont connus, en revanche, les facteurs qui influencent l'évolution de celui-ci le sont beaucoup moins. Au cours des quarante dernières années, le taux de marge en France a évolué de façon très contrastée. Il se situe actuellement, comme en Allemagne ou aux États-Unis, à un niveau relativement élevé. Un salarié sur deux d'un grand établissement travaille encore dans l'industrie. Au 1er janvier 2002, le secteur marchand comptait en France 30 000 établissements de plus de 50 salariés. Ces établissements emploient 5,2 millions d'individus dont un sur deux travaille encore dans l'industrie. Nombreux sont les établissements situés dans la moitié nord de l'Hexagone. Les spécialisations régionales restent en outre marquées par l'histoire. Certaines zones d'emploi sont très dépendantes de quelques gros établissements autour desquels se structure la vie économique. Le développement de la grande distribution et l'augmentation de l'emploi dans le commerce expliquent en partie une répartition plus équilibrée des grands établissements sur le territoire.
  • MARCHE DU TRAVAIL, VIEILLISSEMENT ET RETRAITE
    • Départ à la retraite : une perspective internationale
    • Politiques publiques de l'emploi : le défi des seniors
    • RMI, RMA : les risques d'une réforme
  • PRODUCTIVITE DU TRAVAIL
    • Le manque de flexibilité sur le marché du travail handicape-t-il l'économie européenne ?
  • PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTEE
    • La répartition salaires/profits : une spécificité française ?
  • SECTEURS D'ACTIVITE
    • Un salarié sur deux d'un grand établissement travaille encore dans l'industrie
  • Date de parution : 01/04/2005
  • Editeur : Documentation Française (La)
  • ISBN : 3-332-02840-5
  • EAN : 3303332028405
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 32 pages
  • Poids : 0.1 Kg
  • Dimensions : 21,0 cm × 27,0 cm × 0,3 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Problèmes économiques N° 2874, mercredi 27 est également présent dans les rayons

Olivier Verheyde et Luc Saïdj - Problèmes économiques N° 2874, mercredi 27 : La fiscalité locale en débat.
Problèmes économiques N° 2874, mercredi 27 La...
3,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK