Cosmopolitiques N° 5

L'économie peut-elle être solidaire ?

Note moyenne 
Michel Callon et Bernard Maris - Cosmopolitiques N° 5 : L'économie peut-elle être solidaire ?.
Pour Montesquieu, l'économie devait être un " doux commercé ". Qui aujourd'hui oserait de tels propos alors que l'économie est devenue une guerre... Lire la suite
18,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Pour Montesquieu, l'économie devait être un " doux commercé ". Qui aujourd'hui oserait de tels propos alors que l'économie est devenue une guerre permanente qui fait de nombreuses victimes ? A tel point que certains rêvent de rejeter l'économie ou la croissance. Ou tentent de s'échapper hors de ces contraintes par des réseaux solidaires locaux. Les économistes comme corps d'experts, et la " science " économique, ont parfois tendance à expurger leurs raisonnements de toute pensée politique ou éthique, de valeurs sociétales comme de la diversité d'organisation des marchés. Leurs catégories, leurs méthodes sont discutées ici pour contribuer à penser l'économie comme composition des formes de solidarité. Ainsi, les droits de propriété marchands qui actuellement s'étendent à tous les biens, et notamment aux connaissances et au vivant, aux molécules par exemple, ne sont-ils pas dans cet ouvrage une évidence, mais une décision politique, contestable et contestée. Il faut donc rouvrir la discussion. Par exemple, l'" économie solidaire " se résume-t-elle à un vœu pieux vite oublié après le départ de la gauche du pouvoir ? Ou est-elle une zone particulière de l'activité économique, un " secteur " ? Peut-on raisonnablement espérer qu'elle devienne la condition et la finalité de l'économie elle-même ? Tels sont les enjeux importants de ce cahier. Nous pratiquons désormais des " cosmopolitiques " parce que les liens qui nous attachent à nos mondes ne sont pas à trancher mais à rediscuter, parce que la complexité est la base même de toute l'écologie, parce que l'incertitude de notre temps rend caduques ou ridicules les prétentions dogmatiques ou technocratiques. Ces " Cahiers théoriques pour l'écologie politique " se veulent une contribution régulière pour penser l'activité politique des acteurs qui font tenir ces collectifs incertains, qui cherchent à recomposer des espaces de pouvoir ouverts.

Sommaire

    • Composer des organisations de marché
    • La reconquête de l'économie dans ses dimensions politique et éthique
    • PEKEA : une économie politique de la valeur sociétale ?
    • Le pouvoir de dire " solidaire " !
    • Le bien commun d'un territoire : au cœur du Goëlo
    • L'oubli du " doux commerce " Critique du concept de croissance économique
    • Le consommateur acteur du changement social
    • Créer son entreprise à défaut de trouver un emploi : le cas d'entreprises issues de l'immigration maghrébine
    • Réseaux contre clôture et clôture des réseaux : la question des logiciels libres
    • Comment faire entrer les médicaments en économie politique ?
    • Brevets pharmaceutiques, efficience et équité ; Réflexions sur le programme brésilien de lutte contre le SIDA
    • Les SEL en débat
    • L'expérience des systèmes d'échanges locaux
    • Les SEL, une économie solidaire ?
    • Les systèmes d'échanges locaux : l'économie rencontre le libéralisme ?
    • Note de lecture : Décoloniser l'imaginaire, de Serge Latouche
    • Droit de réponse

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/01/2004
  • Editeur
  • ISBN
    2-87678-909-4
  • EAN
    9782876789098
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    175 pages
  • Poids
    0.29 Kg
  • Dimensions
    15,7 cm × 24,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK