Rites et ritualisations - Grand Format

Note moyenne 
Depuis le milieu du siècle dernier, plusieurs auteurs des sciences humaines s'interrogent sur la place et les fonctions des rites dans les sociétés... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 21 octobre et le 23 octobre
En librairie

Résumé

Depuis le milieu du siècle dernier, plusieurs auteurs des sciences humaines s'interrogent sur la place et les fonctions des rites dans les sociétés modernisées. Les rites connaissent des mutations considérables, mais ne disparaissent pas. Il est plus juste de souligner qu'ils ont été refaçonnés, recomposés, remis au goût du jour. Ils sont en phase avec la modernisation accélérée des moeurs qui suit la Seconde Guerre mondiale.
L'étude des rites et de leurs ritualisations doit tenir compte du contexte de l'individualisation et des nouvelles libertés acquises au cours des dernières décennies, Le rite représente une forme standard et instituée des comportements alors qu'une ritualisation en est la pratique singulière dans une situation précise à un moment précis. Le rite est un modèle de comportement exemplaire plutôt figé, normatif, fixé par les traditions, mais chaque ritualisation est unique parce que les conditions de son actualisation sont toujours changeantes.
Une ritualisation est une signature, c'est-à-dire une marque identitaire distinctive. Les rites sont des activités symboliques ; ils nous Inondent de sens. Ceux et celles qui se demandent encore aujourd'hui s'il est pertinent d'étudier les rites auront compris qu'ils permettent de prendre en compte la dimension symbolique dans les activités humaines. A cet égard, les auteurs de ce collectif proposent, à partir d'exemples choisis, différentes manières de considérer les liens entre rites et ritualisations.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Martine Roberge est professeurs d'ethnologie au Département des sciences historiques de l'Université Laval et membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ). Ses recherches s'inscrivent dans trois domaines d'études : l'oralité, la ritualité et la patrimonialité, Elle s'intéresse également aux méthodologies de terrain (observations et entrevues) dans leurs aspects à la fois éthique, théorique et technique, à l'historiographie de l'ethnologie et aux archives orales.
Elle a notamment publié Rites et identités (codir. D. Jeffrey, 2017), valoriser la culture francophone : des stratégies communautaires et identitaires (dir. 2016), Rites de passage au XXe siècle : entre nouveaux rites et rites recyclés (2014). De la rumeur à la légende urbaine (2009), Guide d'observation in-situ (2008), L'art de faire peur : des récits légendaires aux films d'horreur (2004), La radia à Québec 1920-1960 (en collaboration, 1997), Enquête orale : trousse du chercheur(1995).
Denis Jeffrey est professeur titulaire à la faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval et chercheur régulier au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante. Il mène des recherches dans le champ de la soda-anthropologie de l'adolescence, de l'éthique enseignante et de l'enseignement du programme Ethique et culture religieuse. Il a récemment publié Rites et Identités (2017), Ethique et Insubordination en éducation (2016), Penser l'adolescence (2016), Jeunes et iodisme (2016), Les solidarités humanistes (20161, La fabrication des rites (2015), L'éthique dons l'évaluation scolaire (2014), Code corps et rituels dans la culture jeune (2013).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,00 €