Notre-Dame Angevine - Et les Mystères de la Feria Andegavensis (Relié)

  • Arsis

  • Paru le : 01/09/2006
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Comment Marie, la mère de Jésus est devenue la Vierge Marie que nous connaissons, Mère de Dieu, toute de mansuétude et d'amour, alors que les écritures... > Lire la suite
19,90 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Comment Marie, la mère de Jésus est devenue la Vierge Marie que nous connaissons, Mère de Dieu, toute de mansuétude et d'amour, alors que les écritures en font si peu de cas ? C'est la question que s'est posée Jean-Robert Maréchal en constatant le grand nombre d'églises et de chapelles, de la plus prestigieuse à la plus humble, qui lui sont dédiées en Anjou. N'y a-t-il pas cinquante-sept paroisses qui l'ont comme patronne parmi les quatre cent vingt et une que compte le diocèse ? Et si le culte de la vierge ne prit son essor dans le monde chrétien qu'après le concile d'Ephèse en 431, où Marie fut proclamée mère de Dieu par opposition à ceux qui voulaient ne voir en elle que la mère de la part humaine du Christ, depuis cette date le 8 septembre, fête de la nativité de Marie est une fête appelée Notre-Dame l'Angevine.
Ainsi le théologien du XVIIe siècle Thomassin écrivait-il : " on dit que la fête de la Nativité de Marie est passée de France en Italie et si l'on cherche l'origine, il faut la rapporter en Anjou, car dans plusieurs livres elle est appelée L'Angevine feria Andegevensis. De fait, le 8 septembre est toujours le moment de grandes fêtes dans les sanctuaires angevins dédiés à Notre-Dame qui apparaît alors comme l'image chrétienne de cette Mater Pariturae de nos ancêtres gaulois.
Le culte de la vierge sur les sites antiques appartient à ce monde des mythes et des symboles dont le sens originel s'est souvent perdu, ils sont devenus légendes et traditions, et depuis l'an mille, buts de pèlerinages, Marie étant appréhendée comme la grande réconciliatrice de l'Humanité avec Dieu et plus à même de comprendre la souffrance de ses enfants. Qu'elles soient associées aux sources et aux cours d'eau, à quelque arbre sacré, à la plante la plus simple, à la pierre la plus dure, Jean-Robert Maréchal nous entraîne à la découverte de ces Notre-Dame angevines dont la représentation forme un patrimoine artistique et religieux émouvant et exemplaire.
    • Le culte de la Vierge Marie
    • Notre-Dame du Marillais
    • Notre-Dame associée au chêne
    • Notre-Dame associée à l'épine
    • Notre-Dame associée à l'eau
    • Notre-Dame associée au bœuf
    • Notre-Dame associée à l'œuf
    • Notre-Dame associée au rocher, à la pierre
    • Les Vierges noires
    • Les Vierges protectrices et guérisseuses
  • Date de parution : 01/09/2006
  • Editeur : Arsis
  • ISBN : 2-35297-006-7
  • EAN : 9782352970064
  • Format : Beau Livre
  • Présentation : Relié
  • Nb. de pages : 155 pages
  • Poids : 0.9 Kg
  • Dimensions : 23,5 cm × 25,0 cm × 1,8 cm

Biographie de Jean-Robert Marechal

Jean-Robert Maréchal, professeur, est avant tout amateur d'histoire, particulièrement celle de la Gaule des premiers siècles de notre ère et du début du christianisme. Angevin, ,c'est tout naturellement qu'après plusieurs publications sur les saints guérisseurs, il s'intéressa à Notre-Dame Angevine.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Jean-Robert Marechal - Notre-Dame Angevine - Et les Mystères de la Feria Andegavensis.
Notre-Dame Angevine. Et les Mystères de la Feria...
19,90 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK