Les boeufs malades de la peste - La peste bovine en France et en Europe (XVIIIe-XIXe siècle) (Broché)

  • PU Rennes

  • Paru le : 24/09/2009
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
ESB, fièvre aphteuse, grippes aviaire et porcine? Ces dernières années, plusieurs épidémies - ou mieux plusieurs épizooties - ont frappé les animaux... > Lire la suite
19,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 21 décembre et le 26 décembre
ou
Votre note
ESB, fièvre aphteuse, grippes aviaire et porcine? Ces dernières années, plusieurs épidémies - ou mieux plusieurs épizooties - ont frappé les animaux d'élevage. Pour beaucoup, les abattages de masse et les incinérations semblent scandaleux. À quelle logique obéissent les pouvoirs publics, et comment le législateur a-t-il pu en arriver là? La réponse se trouve dans la douloureuse genèse de ces mesures, genèse dans laquelle une maladie a joué un rôle exclusif, la peste bovine. Cette contagion, pratiquement disparue aujourd'hui, fut LA maladie des bovins pendant des siècles. Elle est venue d'Asie à six reprises de 1712 à 1872 ravager le gros bétail d'Europe occidentale dont elle anéantissait chaque fois 80 à 90 %. Faut-il continuer à méconnaître les conséquences de telles hécatombes sur la vie des campagnes et sur l'approvisionnement des villes? Les États, désemparés devant le fléau, durent prendre un parti. Face aux opinions publiques hostiles, aux difficultés financières, aux incertitudes du inonde médical, leur attitude alla de la réglementation timorée aux plus brutales opérations de police menées par la troupe. Les modèles politiques eux-mêmes entrèrent en jeu. La France, supposée centralisatrice, et l'Angleterre, libérale, adoptèrent des attitudes inverses, tour à tour avantageuses et défavorables. À quels experts fallait-il se fier? Aux médecins précurseurs partisans de la contagion dont ils déduisaient des précautions outrancières? Ou aux tenants du dogme hippocratique, qui situaient l'origine du mal dans l'environnement et incitaient au pire laxisme? Entre tentatives malheureuses et succès mitigés, les réglementations hésitèrent jusqu'à ce qu'on parvienne à un consensus scientifique. En évoquant le drame du monde rural confronté aux épizooties, François Vallat décrit la difficile élaboration de la police sanitaire animale, véritable naissance de la médecine vétérinaire moderne.
  • LA PESTE BOVINE, FLEAU OUBLIE, CONTAGION EXEMPLAIRE
    • Virus, symptômes et contagion: données modernes, observations anciennes
    • Essai de reconstitution des principales épizooties en Europe occidentale de 1710 à 1871
    • De possibles conséquences zootechniques
  • COMPRENDRE ET LUTTER : DES REGLEMENTS CONTRE LA MALADIE
    • Comprendre les causes de la peste bovine: les fluctuations de la notion de contagion
    • Peste bovine et police sanitaire de 1714 à 1872, Un siècle et demi de progrès?
    • Conséquences générales du fléau
  • GUERIR OU PREVENIR ?
    • Le traitement de la peste bovine: plus de tradition que d'innovations
    • Peste bovine et inoculation
  • Date de parution : 24/09/2009
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Histoire
  • ISBN : 978-2-7535-0903-0
  • EAN : 9782753509030
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 360 pages
  • Poids : 0.645 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 2,4 cm

Biographie de François Vallat

François Vallat est vétérinaire et docteur en Histoire. Le présent ouvrage est issu de sa thèse de doctorat d'État soutenue en 2008 à l'université de Caen.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Les boeufs malades de la peste - La peste bovine en France et en Europe (XVIIIe-XIXe siècle) est également présent dans les rayons

François Vallat - Les boeufs malades de la peste - La peste bovine en France et en Europe (XVIIIe-XIXe siècle).
Les boeufs malades de la peste. La peste...
19,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK