Le thermalisme dans le Grand Sud-Est de la France (Broché)

Marc Boyer

René Favier

(Préfacier)

  • PUG

  • Paru le : 23/06/2005
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
" Aller aux eaux " est une pratique immémoriale. Partout des vestiges d'installation montrent une utilisation d'eaux minérales par les Romains. Pas... > Lire la suite
30,40 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 2 octobre et le 4 octobre
ou
Votre note
" Aller aux eaux " est une pratique immémoriale. Partout des vestiges d'installation montrent une utilisation d'eaux minérales par les Romains. Pas de continuité dans leur utilisation, mais une grande mutation aux XVIIIe et XIXe siècles: l'invention, à Bath, de la saison thermale aristocratique qui se diffuse sur le Continent : Spa -le nom de référence. Aix-en-Savoie promue première station thermale française au XIXe. Autre changement : la médecine populaire est récupérée par la Médecine; l'Académie régente; les eaux dans le Sud-Est comme ailleurs sont contrôlées par des médecins-inspecteurs, le Progrès et l'Hygiène au XIXe siècle exige un bon usage des eaux, la mode propose aux plus riches le séjour dans les stations dites mondaines. Les discours se succèdent, les mœurs évoluant vers 1950, la nomenclature de la Sécurité sociale s'impose - vers 2000, il est de bon ton de parler de renouveau du thermalisme, de remise en forme. Les curistes continuent de s'autoprescrire des cures; le tourisme et la villégiature ont une large part dans leurs motivations. Les responsables locaux mais aussi les historiens savent la place du thermalisme dans l'économie et l'animation culturelle de leur région... Evian et Aix-les-Bains sont au cœur de la vie de la Savoie, Vals fut à l'origine du tourisme en Vivarais, Digne-les-Bains doit à ses sources d'avoir beaucoup plus de renom que Mende ! Orezza qui a toujours des eaux mais plus de curistes colle à l'histoire corse. Au-delà de tous les aspects anecdotiques, ce livre montre que les villes d'eaux et leurs plaisirs, les pratiques thermales relèvent de l'histoire socioculturelle et donc de l'histoire générale.
    • " Aller aux eaux " ; La médecine populaire de Moyen Age au début du XIXe siècle
    • Invention de la saison aristocratique des eaux (XVIIIe-Début XIXe siècle)
    • Sources, stations et saisons thermales du Sud-Est au XIXe siècle
    • Pratiques thermales et santé publique
    • Les stations de Savoie et du Sud-Est au XIXe siècle ; Approche statistique et qualitative ; Les spécialisations
    • Initiateurs et promoteurs du tourisme thermal au XIXe siècle
    • Le tableau d'excellence des eaux du XIXe siècle et les illusions
    • Grenoble, ville d'eau ?
    • Le grand essor d'Aix-les-Bains au XIX e siècle
    • Voyages en Zigzag à travers les sources de Savoie et du Sud-Est
    • Les eaux et les stations du Sud-Est
    • Les intermittents du thermalisme
  • Date de parution : 23/06/2005
  • Editeur : PUG
  • Collection : La pierre et l'écrit
  • ISBN : 2-7061-1271-9
  • EAN : 9782706112713
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 420 pages
  • Poids : 0.74 Kg
  • Dimensions : 16,0 cm × 24,0 cm × 2,7 cm

Biographie de Marc Boyer

Marc Boyer, historien de formation, a enseigné à Marseille, puis Lyon ; il a fondé le Centre du tourisme de l'université d'Aix et le Départent de tourisme de l'université Lumière-Lyon II dont il fut vice président. Président de l'Association méditerranéenne de sociologie du tourisme, il est membre du Conseil national du Tourisme.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Marc Boyer - Le thermalisme dans le Grand Sud-Est de la France.
Le thermalisme dans le Grand Sud-Est de la...
30,40 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter