La République contre son Ecole (Broché)

  • Demopolis

  • Paru le : 17/11/2011
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
L'inquiétant constat d'un démantèlement de l'Education nationale est communément perçu. En l'absence de tout débat démocratique, dans un silence... > Lire la suite
21,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 24 janvier et le 28 janvier
ou
Votre note
L'inquiétant constat d'un démantèlement de l'Education nationale est communément perçu. En l'absence de tout débat démocratique, dans un silence complices des responsables politiques, on individualise et on marchandise le rapport à l'Ecole. La prétention illégitime de l'enseignement catholique à faire partie du service public conduit l'Etat à sacrifier son Ecole publique laïque, dont il a pourtant la charge.
C'est le triomphe de la compromission libérale de l'enseignement catholique, et inversement, le triomphe de la compromission catholique des tenants de l'éducation libérale. Cet essai, suite de Main basse sur l'école publique, démontre et décrypte le rôle joué par le recours de plus en plus fréquent à l'enseignement privé sous contrat.
Soldes livres et papeterie hiver 2019
  • Date de parution : 17/11/2011
  • Editeur : Demopolis
  • ISBN : 978-2-35457-034-7
  • EAN : 9782354570347
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 224 pages
  • Poids : 0.477 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 22,0 cm × 2,5 cm
Eddy Khali, enseignant, militant syndicaliste, suit depuis plus de 30 ans les questions de société et de laïcité relatives à l'école ; il est l'auteur de plusieurs dossiers et articles sur ces sujets. Muriel Fitoussi, journaliste spécialisée dans les sujets de politique et de société (Libération, Paris Obs...), a publié en 2007 Femmes au pouvoir, femmes de pouvoir.
Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi - La République contre son Ecole.
La République contre son Ecole
21,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK