L'organisation judiciaire en Indochine Française (1858-1945) - Tome 1, Le temps de la construction (1858-1898)

Note moyenne 
Au-delà de la mise en valeur économique, la colonisation vise à transformer les sociétés colonisées, à les guider vers l'idée du progrès telle... Lire la suite
30,00 € Neuf
Définitivement indisponible
En librairie

Résumé

Au-delà de la mise en valeur économique, la colonisation vise à transformer les sociétés colonisées, à les guider vers l'idée du progrès telle que définie par les colonisateurs. L'instrument de régulation sociale qu'est la justice ne peut sortir inchangé d'une telle entreprise. Qu'il s'agisse de la justice des colonisateurs ou de celle des colonisés, la colonisation impose une transformation des organisations judiciaires afin de rendre possible la réalisation du projet colonial, tout en assurant la domination française.
L'étude de l'organisation judiciaire en Indochine vise à montrer dans quelle mesure, le projet colonial de transformation des sociétés a été accompli par le biais de la justice. Cela renvoie à se questionner sur les choix qui ont été faits et à déterminer leur origine, qu'ils s'agissent des contingences imposées par le contexte colonial ou des lignes directrices de la politique coloniale définie en métropole, tout en tenant compte des spécificités propres à chaque possession et.
sans oublier, la question des moyens disponibles et mis en oeuvre. Le temps de la construction, objet de ce premier tome, c'est celui des quarante premières années de la colonisation française en Indochine, pendant lesquelles est mise en place une justice coloniale française bien particulière, coexistant avec les organisations judiciaires des colonisés.

Sommaire

  • ETABLISSEMENT DE LA JUSTICE FRANCAISE ET TRANSFORMATION DE LA JUSTICE INDIGENE EN COCHINCHINE
    • L'intrusion de la France dans la justice indigène
    • La mise en place progressive de tribunaux français
    • L'unification des deux justices
  • LES PAYS DE PROTECTORAT JUSQU'EN 1898
    • Le Cambodge : une organisation conditionnée politiquement
    • L'Annam : un protectorat affaibli mais préservé
    • Le Tonkin : un protectorat de nom, une colonie de fait

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Adrien Blazy

Adrien Blazy est docteur en histoire du droit de l'Université Toulouse 1 Capitole. Ses thèmes de recherche sont la justice et le droit colonial, français et étrangers, pendant les XIXe et XXe siècle

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés