L'espace public oppositionnel

Note moyenne 
Oskar Negt - L'espace public oppositionnel.
Habermas reconnaît, dans L'Espace public, avoir exclusivement prêté attention au modèle libéral de la sphère publique bourgeoise. Du même coup,... Lire la suite
23,50 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Habermas reconnaît, dans L'Espace public, avoir exclusivement prêté attention au modèle libéral de la sphère publique bourgeoise. Du même coup, il ignore la sphère publique plébéienne. De cette lacune est résultée, dans la pensée contemporaine, une conception abusivement consensualiste de l'espace public. Le travail critique d'Oskar Negt, un des représentants du " courant chaud de la Théorie critique " (A. Neumann), remédie à ce manque et réintroduit la dimension du conflit. Il ouvre en effet un champ de bataille politique entre deux économies et entre deux espaces publics. Ainsi repensé, au regard la division sociale, l'espace public donne lieu à un questionnement nouveau : qu'est-ce que les travailleurs peuvent-ils en faire ? Et quels intérêts les classes dominantes poursuivent-elles à travers la sphère publique bourgeoise ? Trois mouvements scandent l'analyse d'Oskar Negt : D'abord, la mise en lumière de la dégénérescence de la sphère publique bourgeoise qui, sous l'influence des médias, constitue un théâtre d'illusion, créateur d'une réalité seconde et conduit, de par cette inversion, à un dépérissement de l'expérience. Puis, l'affirmation de la pleine altérité de l'espace public " prolétarien ", qui renvoie à une expérience non-identique, au sein du capitalisme tardif, et fonctionne comme un concept symbolique : loin d'être associé à la seule classe ouvrière, il concerne tous les groupes sociaux, en proie au système de domination qui contrôle le déploiement de l'existence dans l'espace et le temps. Enfin, l'élaboration d'une nouvelle catégorie, l'espace public oppositionnel qui désigne la rencontre de toutes " les subjectivités rebelles ", en situation de résister à l'intégration à une totalité non vraie (Adorno). Cette nouvelle forme manifeste l'opposition morale au caractère manipulateur de l'espace public établi, travaille à un nouveau partage du sensible et ne cesse de se différencier, grâce à une distinction des formes d'opposition et des visées d'émancipation. Cet espace public d'opposition, est soucieux de rendre justice à Des expériences vivantes, hétérogènes. Plutôt que de se construire autour d'un sujet unificateur, il donne naissance à une pluralité de foyers insurgeants. L'ouvrage d'Oskar Negt est exemplaire d'une philosophie politique utopique en ce que la pensée de la politique n'y efface pas la critique de la domination. Du désir de transformer qualitativement le monde vécu, émerge une dialectique inventive entre la dénonciation critique et la quête de l'utopie.

Sommaire

    • Pas de démocratie sans socialisme, pas de socialisme sans démocratie
    • Espace public et expérience
    • L'espace public en tant que forme d'organisation de l'expérience collective
    • La dialectique des espaces publics bourgeois et prolétarien
    • L'Allemagne, un espace public de production
    • Les potentiels de violence inscrits dans les médias de l'image et du discours
    • Travail et dignité humaine
    • Le temps de travail : l'enjeu de la domination de l'espace et du temps
    • Le champ de bataille politique de deux économies opposées

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/04/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-228-90202-1
  • EAN
    9782228902021
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    239 pages
  • Poids
    0.33 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 22,5 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK