L'éducation spécialisée en Bretagne, 1944-1984 - Les coordinations bretonnes pour l'enfance et l'adolescence inadaptées (Broché)

  • PU Rennes

  • Paru le : 24/01/2008
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Les premières formes de décentralisation de l'action sociale, sur le terrain de la prise en charge de l'enfance inadaptée, remontent au régime de... > Lire la suite
22,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 22 décembre et le 28 décembre
ou
ou
Votre note
Les premières formes de décentralisation de l'action sociale, sur le terrain de la prise en charge de l'enfance inadaptée, remontent au régime de Vichy. Créées à partir de 1943 et maintenues à la Libération, des associations régionales pour la sauvegarde de l'enfance et l'adolescence (ARSEA) au statut ambigu - ni tout à fait publiques ni tout à fait privées - vont être chargées de gérer et de fédérer tout un ensemble protéiforme d'associations et d'œuvres peu habituées à se concerter et à s'entendre dicter ce qu'elles doivent faire. La Bretagne est à cet égard particulièrement représentative de l'essor d'une initiative privée aux visages multiples et des stratégies développées par les acteurs, œuvres et associations pour déjouer toute tentative de coordination, qui se voudrait trop autoritaire. La Fédération bretonne de Sauvegarde réussira cependant à créer un réseau d'adhérents et de fidèles qui se hisseront aux avant-postes, en France, de la promotion de l'éducation spécialisée. Pour autant, au début des années 1960, l'État cherche à diminuer l'influence de ces personnalités qui entendent souvent donner le la en matière de politique en faveur des jeunes en difficulté, devenant parfois juges et parties. Les ARSEA se transforment alors en CREAI (centres régionaux pour l'enfance et l'adolescence inadaptées), dont le rôle va se réduire peu à peu à la portion congrue. Des années 1970 au milieu des années 1980, ce livre suit pas à pas l'épopée de cette décentralisation avant la lettre et, ce faisant, permet de saisir bien des enjeux qui aujourd'hui encore traversent le travail social.
    • L'invention du semi-public et de la politique de proximité : les Associations régionales de sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence
    • L'ARSEA bretonne, une tentative de fédération (1941-1951)
    • La Fédération bretonne prisonnière de son réseau (1952-1963)
    • La transformation des associations de sauvegarde en CREAI
    • Le CREAI de Bretagne de 1965 à 1975
    • Le CREAI de Bretagne de 1975 à 1985
    • Les premières conséquences de la décentralisation
  • Date de parution : 24/01/2008
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Histoire
  • ISBN : 978-2-7535-0523-0
  • EAN : 9782753505230
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 300 pages
  • Poids : 0.52 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 2,0 cm
Mathias GARDET, historien, maître de conférences en sciences de l'éducation à l'université Paris 8, est le concepteur du centre d'exposition permanent " Enfants en Justice XIXe-XXe siècles " de Savigny-sur-Orge, dépendant du ministère de la Justice, et auteur d'ouvrages d'histoire sur les associations du secteur social. Alain VILBROD est maître de conférences HDR en sociologie à l'université de Bretagne occidentale, à Brest. Il est membre de l'Atelier de recherche sociologique. Il est l'auteur d'ouvrages d'histoire et de sociologie des professions du secteur social et médico-social.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

L'éducation spécialisée en Bretagne, 1944-1984 - Les coordinations bretonnes pour l'enfance et l'adolescence inadaptées est également présent dans les rayons

Mathias Gardet et Alain Vilbrod - L'éducation spécialisée en Bretagne, 1944-1984 - Les coordinations bretonnes pour l'enfance et l'adolescence inadaptées.
L'éducation spécialisée en Bretagne, 1944-1984. Les coordinations...
22,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK