L'école des femmes - Poche

Note moyenne 
A quarante ans, Molière commet la plus grande folie de sa vie, dont naîtra l'une de ses plus belles pièces. Il épouse Armande Béjart, une gamine... Lire la suite
1,90 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 19 juillet
En librairie

Résumé

A quarante ans, Molière commet la plus grande folie de sa vie, dont naîtra l'une de ses plus belles pièces. Il épouse Armande Béjart, une gamine qui va le tromper et l'outrager publiquement, comme Agnès va anéantir Arnolphe, l'homme qui voulait faire d'elle sa prisonnière. Cet Arnolphe bouffon et pitoyable, aveugle et fou, c'est Molière, et c'est l'amoureux de tous les temps ensorcelé par une femme-enfant insensible et féroce.
L'Ecole des femmes est une farce et une tragédie. Un conte éternel. Arnolphe, bourreau de lui-même, et Agnès, l'innocente perverse, sont des énigmes, de celles que nous ne résoudrons jamais.

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/09/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-266-28928-3
  • EAN
    9782266289283
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    112 pages
  • Poids
    0.065 Kg
  • Dimensions
    10,8 cm × 17,7 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

 Molière

Biographie de Molière

?Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est né en 1622 à Paris. Fils d'un père tapissier, il perd sa mère à l'âge de dix ans. Après avoir suivi des études dans un collège jésuite, il se destine un temps à une carrière d'avocat, mais sa rencontre avec Tiberio Fiorelli, dit Scaramouche, et avec Madeleine Béjart, le détourne de ses projets. Ils décident de monter une troupe de comédiens, L'Illustre-Théâtre, qui s'inspire de la tradition italienne de la commedia dell'arte.
Ensemble, ils connaissent des succès divers en province et dans les salles parisiennes. Molière a apporté au théâtre un regard incisif sur le monde, né de son observation minutieuse des caractères et de leurs travers. A la fois auteur et acteur, on lui doit nombre de pièces comiques, notamment : Les Précieuses ridicules (1659), Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660), L'Ecole des femmes (1662), Dom Juan (1665) ou encore Les Fourberies de Scapin (1671).
Déjà malade et épuisé, il meurt peu après la dernière représentation du Malade imaginaire en 1673.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
1,90 €