Fin d'un jeu - Poche

Note moyenne 
3 notes -  Donner un avis
Julio Cortázar - Fin d'un jeu.
Des dieux sanglants et féroces surgis d'un passé lointain, l'impossible métamorphose d'un homme en bestiole aquatique, le public survolté d'un concert... Lire la suite
8,90 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 26 juillet et le 31 juillet
En librairie

Résumé

Des dieux sanglants et féroces surgis d'un passé lointain, l'impossible métamorphose d'un homme en bestiole aquatique, le public survolté d'un concert qui finit par dévorer le chef d'orchestre et les musiciens... et tant d'autres nouvelles où la réalité se craquelle et tend vers le fantastique, où Cortázar est, comme l'écrit Mario Vargas Llosa, " voyant qui détecte l'insolite dans l'habitude, l'absurde dans la logique, l'exception dans la règle et le prodigieux dans le banal ".

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/01/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-077337-X
  • EAN
    9782070773374
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    208 pages
  • Poids
    0.195 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 19,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

Avis clients

À propos de l'auteur

Biographie de Julio Cortázar

Fils d'un consul argentin en Belgique, Julio Cortázar est né en 1914 à Bruxelles mais a passé son enfance et son adolescence à Buenos Aires, en Argentine. Ses premiers écrits sont dans la tradition de Jorge Luis Borges, même si le fantastique y est plus inquiétant, comme dans Bestiaire en 1951. Exilé pour des raisons politiques, il s'installe à Paris. Enseignant, puis traducteur à l'Unesco, il vit plus de trente ans en France, pays dont il prend finalement la nationalité.
Son talent de conteur fait de lui un maître de la nouvelle : en 1956, paraît le recueil Fin d un jeu, puis en 1958 Les armes secrètes, et en 1966 Tous les feux le feu. Entre rêve et réel, Cortázar expérimente des combinatoires narratives. Marelle, en 1963, est construit selon les règles de ce jeu. En 1974, il reçoit le prix Médicis pour son roman Livre de Manuel. Il prend part au combat politique en signant de nombreux articles sur le Salvador et le Nicaragua.
Julio Cortázar est mort à Paris le 12 février 1984.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
8,90 €