Ethique : l'Eudémonisme - Suivi de Le mystère du sacrifice ou L'homme est ce qu'il mange (Broché)

Ludwig Feuerbach

Roger Bruyeron

(Préfacier)

,

Anne-Marie Pin

(Traducteur)

  • Hermann

  • Paru le : 24/03/2012
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
L'éthique, selon Feuerbach, est une mise en pratique du principe selon lequel tout être vivant recherche les meilleures conditions de son maintien dans... > Lire la suite
22,00 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
L'éthique, selon Feuerbach, est une mise en pratique du principe selon lequel tout être vivant recherche les meilleures conditions de son maintien dans la vie et de sa reproduction. Nommons ce principe instinct du bonheur : il s'accomplit dans l'amour de soi et l'être humain, vivant parmi d'autres, se construit en se conservant au mieux dans la conduite alimentaire (texte de 1851 repris ici, Le Mystère du sacrifice, ou l'homme est ce qu'il mange).
Mais parce qu'il est doté d'une conscience, donc d'un pouvoir de séparation, cet instinct se dépasse dans l'amour du prochain (texte de 1869, traduit ici pour la première fois en français) ; non pas l'amour que prône la religion qui sépare l'homme de lui-même en le séparant de son corps, de son pouvoir réel, mais l'amour naturel qui s'accomplit dans le rapport sexuel. Pour la première fois sans doute dans la pensée philosophique le rapport sexuel est compris comme fondamentalement éthique, et plus, comme le véritable fondement de la morale.
Reconnaissance immédiate dans le plaisir partagé, le rapport sexuel est, pour l'être humain qui est conscience de son être séparé, la forme et le moment du dépassement naturel de l'égoïsme, allant ainsi bien au-delà de la dangereuse pitié de Schopenhauer. Naturel, non historique, par exemple dans l'action collective ou révolutionnaire, comme le remarquera Marx dans ses fameuses Thèses, à propos d'autres textes de Feuerbach.
Donc chimérique peut-être, comme toute référence à un prétendu " ordre naturel ". Il n'empêche : en posant à sa manière la question du genre, Feuerbach a su trouver les mots justes pour rendre raison de l'heureuse différence des sexes et de l'impossibilité pour aucun d'eux de réduire l'autre à soi.
  • Date de parution : 24/03/2012
  • Editeur : Hermann
  • Collection : Philosophie
  • ISBN : 978-2-7056-8264-4
  • EAN : 9782705682644
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 140 pages
  • Poids : 0.19 Kg
  • Dimensions : 14,0 cm × 21,0 cm × 1,1 cm

Biographie de Ludwig Feuerbach

Ludwig Feuerbach est né en 1804 en Bavière. Fils du juriste Paul Johann, créateur du Code Pénal, Feuerbach fit ses études à Heidelberg puis à Berlin où il suivit l'enseignement de Hegel jusqu'en 1826. Après un premier ouvrage consacré à Pierre Bayle, il connaîtra la célébrité avec L'essence du christianisme, publié en 1841. La religion devient, dans sa pensée, l'aliénation fondamentale qui ruine les chances de bonheur de l'être humain.
Plus tard, à partir de 1860, il tentera d'élaborer une philosophie morale qui restera fragmentaire. Il meurt le 13 septembre 1872, près de Nüremberg.
Ludwig Feuerbach - Ethique : l'Eudémonisme - Suivi de Le mystère du sacrifice ou L'homme est ce qu'il mange.
Ethique : l'Eudémonisme. Suivi de Le mystère du...
22,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK