Discours sur Shakerpeare et sur monsieur de Voltaire (1777) (Broché)

  • Alphée

  • Paru le : 07/05/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Dans un de ces papiers journaliers qu'on publie à Londres, j'ai lu, il n'y a pas longtemps, l'anecdote suivante : Une dame anglaise très respectable... > Lire la suite
20,20 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Dans un de ces papiers journaliers qu'on publie à Londres, j'ai lu, il n'y a pas longtemps, l'anecdote suivante : Une dame anglaise très respectable à tous égards, étant à Paris, entendit lire une lettre récemment écrite par monsieur de Voltaire à un de ses amis. Dans cette lettre un homme nommé Letourneur, secrétaire de librairie, est appelé " impudent ", " imbécile ", " faquin " et " maraud ", parce qu'il a traduit en français les oeuvres de Shakespeare dans l'intention de les imprimer ainsi traduites par souscription. Non content de traiter ce pauvre traducteur avec si peu de cérémonie, monsieur de Voltaire se jette dans cette lettre sur son original et dit, entre autres choses, que les oeuvres de Shakespeare ne sont qu'un " énorme fumier ". A ce mot de " fumier ", la dame s'écria que " ce fumier avait fertilisé une terre bien ingrate ". Cette remarque serait un bon mot fort heureux, si elle ne portait point à faux : c'est-à-dire s'il était bien avéré que monsieur de Voltaire sait assez la langue anglaise pour avoir pu lire les oeuvres de Shakespeare au profit de ses tragédies. Je m'en vais faire voir qu'on lui fait trop d'honneur par cette supposition...
  • Date de parution : 07/05/2010
  • Editeur : Alphée
  • ISBN : 978-2-7538-0609-2
  • EAN : 9782753806092
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 169 pages
  • Poids : 0.253 Kg
  • Dimensions : 14,0 cm × 22,0 cm × 1,5 cm

Biographie de Giuseppe Baretti

Giuseppe Baretti (Turin, 1719, Londres, 1789) est l'auteur de Lettres G familières, un récit du voyage qu'il fit en Espagne, au Portugal et en France en 1760. Il fut l'unique rédacteur de la revue La Frusta letteraria - Le Fouet littéraire -, dans laquelle il écrivit de nombreux articles polémiques sous le nom d'Aristarque Egorgeboeuf. Baretti s'installa en 1951 en Angleterre, où il fit la connaissance et devint l'ami de Samuel Johnson. En 1769, il fut jugé à Londres pour avoir tué d'un coup de couteau un homme qui l'avait assailli dans la rue. Il dut au témoignage de Johnson son acquittement. Revenu en Italie, il fut contraint, à la suite d'une polémique provoquée par ses écrits sur la société vénitienne, de repartir définitivement pour l'Angleterre en 1776.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Giuseppe Baretti - Discours sur Shakerpeare et sur monsieur de Voltaire (1777).
Discours sur Shakerpeare et sur monsieur de Voltaire...
20,20 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK