Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

Note moyenne 
Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration intensive entre des chercheurs issus de nombreux champs des sciences sociales et humaines ; il ne doit... Lire la suite
39,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 octobre et le 30 octobre
En librairie

Résumé

Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration intensive entre des chercheurs issus de nombreux champs des sciences sociales et humaines ; il ne doit donc pas être considéré comme un ouvrage de gestion ou d’histoire de la gestion mais comme un ouvrage de réflexion pluridisciplinaire où les contributeurs ont participé à définir, selon des angles d’approches variés, ce que pouvait être la comptabilité entendue dans un sens large.
Le lecteur y trouvera certes la définition de certains termes techniques comptables qui lui permettront de comprendre la genèse des pratiques contemporaines ou la façon dont la comptabilité structure les pratiques de certaines professions (i e : analystes financiers, actuariat, audit). Mais il y trouvera également des éléments de compréhension de la façon dont la comptabilité a contribué à transformer le monde économique et à le diriger vers le régime capitaliste.
La comptabilité est ici abordée comme une pratique sociale qui engage non seulement ceux qui l’utilisent mais aussi la société dans son ensemble. Il est ainsi fait des liens entre la comptabilité et le droit des faillites, le droit des sociétés ou le droit fiscal, entre la comptabilité et la bourse, entre la comptabilité et l’émancipation des femmes, entre la comptabilité et les scandales financiers.
L’objectif d’un tel ouvrage est de «dé-technaliser» la comptabilité pour en faire un objet vivant, certes historiquement construit, mais en prise avec le réel et la réalité d’aujourd’hui. Il n’est donc nullement destiné exclusivement aux professionnels comptables ou aux étudiants en comptabilité, même si ceux-là y trouveront certainement de nombreux éléments à même d’intéresser leurs pratiques ou leurs apprentissages.
Il vise un public ouvert à la compréhension du rôle qu’une technique chiffrée peut avoir dans la transformation du monde.

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/03/2016
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7574-1131-5
  • EAN
    9782757411315
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    498 pages
  • Poids
    0.778 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 2,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Plus de quatre-vingt contributeurs, spécialistes de sciences humaines et sociales (droit, économie, gestion, histoire, sciences politiques, sociologie) ont travaillé ensemble pour définir les principales notions et termes comptables qui courent du XVe siècle à aujourd'hui. L'ouvrage est à même d'intéresser un public varié? : les non-spécialistes...

À propos des auteurs

Didier Bensadon, Maître de conférences en sciences de gestion à l’université Paris-Dauphine, est spécialiste d’histoire de la comptabilité et de comptabilité financière en normes françaises et internationales. Didier Bensadon est l’auteur de Les comptes de groupe en France (1929-1985) : Origines, enjeux et pratique de la consolidation des comptes, Rennes, PUR, 2010. Nicolas Praquin est professeur de sciences de gestion à l’Université Paris-Sud (IUT de Sceaux) et spécialiste de l’histoire de la comptabilité financière et de ses pratiques sociales.
Béatrice Touchelay est professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Lille 3, Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHiS) et spécialiste de l’histoire du chiffre public (statistiques) et de celle du chiffre privé (comptabilité des entreprises). Béatrice Touchelay est l’auteur L’Etat et l’entreprise, une histoire de la normalisation comptable et fiscale à la française, Rennes, PUR, 2011.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
39,00 €