Cornes et plumes dans la littérature médiévale - Attributs, signes et emblèmes (Broché)

Fabienne Pomel

Collectif

  • PU Rennes

  • Paru le : 04/03/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Après le miroir et les clefs, le séminaire du Centre d'Étude des Textes Médiévaux a continué de 2005 à 2007 ses approches de realia, en étudiant... > Lire la suite
22,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 20 décembre et le 22 décembre
ou
ou
Votre note
Après le miroir et les clefs, le séminaire du Centre d'Étude des Textes Médiévaux a continué de 2005 à 2007 ses approches de realia, en étudiant deux métonymies animales : les cornes et les plumes. Déplacés sur les figures humaines, ces attributs corporels animaliers deviennent les signes -religieux, politiques, sexuels ou sociaux- d'une identité revendiquée, à conquérir ou à assumer. Loin d'un imaginaire figé, cornes et plumes sont ambivalentes : ainsi les cornes qui sont d'abord une arme et le signe d'une puissance virile, voient leur signification s'inverser en défaillance sexuelle chez le mari cocu. Cornes et plumes sont aussi des objets d'usage : plume à écrire, corne à boire ou corne instrumentale dans laquelle souffler, ces deux dernières souvent inscrites dans des épreuves qualifiantes ou disqualifiantes. La plume comme outil d'envol métaphysique, spirituel ou littéraire tout comme la corne, liée au souffle, au rythme et au temps cosmiques, mettent en jeu l'avènement à une identité ou un changement identitaire. D'où une forte présence comme ingrédient de l'aventure - étymologiquement événement et avènement-, ou de la métamorphose, déclinées dans un registre chevaleresque, courtois, magique, moral, ou mystique. Les unes et les autres assurent aussi volontiers des fonctions de médiation, d'échange et de communication entre deux temps, deux espaces ou deux mondes. Le rapport de la corne et de la plume à la parole, orale ou écrite, en fait des objets productifs sur le plan littéraire et symbolique. Le cor sonne des " mots ", un discours au seuil du langage articulé, au lieu où le langage advient comme signal et code à partir de la modulation du souffle. Ce recueil explore ainsi les occurrences, les usages littéraires des cornes et plumes, et les représentations imaginaires qui leur sont associées, des récits arthuriens aux textes allégoriques, de la poésie lyrique aux pratiques carnavalesques des Cornards de Rouen.
    • Cornes du cocu, cornes du diable : des attributs carnavalesques
    • Cornes et plumes, attributs arthuriens
    • Cornes et plumes, attributs et emblèmes allégoriques
    • Tropismes spirituels de la plume : métonymie et métaphore
    • Quand la corne se fait cor : souffle et signe
    • Corne/cor/corps : l'épreuve de fidélité dans le monde arthrien
  • Date de parution : 04/03/2010
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Interférences
  • ISBN : 978-2-7535-1032-6
  • EAN : 9782753510326
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 424 pages
  • Poids : 0.575 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 21,0 cm × 3,0 cm

Biographie de Fabienne Pomel

Fabienne Pomel, maître de conférences à Rennes 2, a coordonné le séminaire du CETM (composante du CELAM) et rassemblé les contributions de ce volume.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Fabienne Pomel - Cornes et plumes dans la littérature médiévale - Attributs, signes et emblèmes.
Cornes et plumes dans la littérature médiévale. Attributs,...
22,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK