Conscience contre violence - Ou Castellion contre Calvin - Poche

Alzir Hella

(Traducteur)

,

Hervé Le Tellier

(Préfacier)

,

Silvain Reiner

(Postfacier)

Note moyenne 
1 note -  Donner un avis
Stefan Zweig finit de rédiger ce texte prémonitoire en 1936, en pleine montée du fascisme : il nous raconte le conflit qui opposa Sébastien Castellion... Lire la suite
7,20 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 6 juin et le 15 juin
En librairie

Résumé

Stefan Zweig finit de rédiger ce texte prémonitoire en 1936, en pleine montée du fascisme : il nous raconte le conflit qui opposa Sébastien Castellion (1515-1563), partisan de la tolérance, à Jean Calvin (1508-1564), le théologien. Le rapprochement entre la ville de Genève au XVIe siècle et l'Allemagne nazie, entre Calvin et Hitler, entre les disciples de Guillaume Farel, qui fit adopter la Réforme à Genève, et les hordes hitlériennes s'impose d'emblée au lecteur. Quelques décennies plus tard, la montée des intégrismes religieux, la résurgence des extrêmes droites sont plus que jamais d'actualité et cet écrit polémique n'en a que plus de force.

Sommaire

  • L'ARRIVEE DE CALVIN AU POUVOIR
  • LA "DISCIPLINE"
  • ENTREE EN SCENE DE CASTELLION
  • LE CAS SERVET
  • MEURTRE DE SERVET
  • LE MANIFESTE DE LA TOLERANCE
  • CONSCIENCE CONTRE VIOLENCE
  • LE TRIOMPHE DE LA FORCE
  • LES EXTREMES SE TOUCHENT

Caractéristiques

  • Date de parution
    29/09/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-253-15371-9
  • EAN
    9782253153719
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    286 pages
  • Poids
    0.155 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,7 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

Avis libraires

À propos de l'auteur

Stefan Zweig

Biographie de Stefan Zweig

Né à Vienne en 1881, fils d’un industriel, Stefan Zweig a pu étudier en toute liberté l’histoire, les belles-lettres et la philosophie. Grand humaniste, ami de Romain Rolland, d’Émile Verhaeren et de Sigmund Freud, il a exercé son talent dans tous les genres (traductions, poèmes, romans, pièces de théâtre) mais a surtout excellé dans l’art de la nouvelle (La Confusion des sentiments, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme), l’essai et la biographie (Marie-Antoinette, Fouché, Magellan…). Désespéré par la montée du nazisme, il fuit l’Autriche en 1934, se réfugie en Angleterre puis aux États-Unis. En 1942, il se suicide avec sa femme à Petropolis, au Brésil.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
7,20 €