Artistes, intermittents, précaires en lutte - Retour sur une mobilisation paradoxale

Note moyenne 
Jérémy Sinigaglia - Artistes, intermittents, précaires en lutte - Retour sur une mobilisation paradoxale.
Dans la nuit du 26 au 27 juin 2003 est signé au sein de l'UNEDIC un protocole d'accord qui durcit les règles de l'indemnisation du chômage des salariés... Lire la suite
17,01 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 10 mars et le 15 mars
En librairie

Résumé

Dans la nuit du 26 au 27 juin 2003 est signé au sein de l'UNEDIC un protocole d'accord qui durcit les règles de l'indemnisation du chômage des salariés intermittents du spectacle. En quelques jours, la mobilisation prend une ampleur qui surprend aussi bien les différents observateurs que les principaux animateurs du mouvement. La "CGT spectacle" appelle à une journée de grève. Des collectifs et des coordinations se forment, se reforment ou se renforcent dans de nombreuses villes et régions de France et organisent la contestation.
Cet ouvrage, qui repose sur une enquête ethnographique menée pendant trois ans auprès d'un collectif d'intermittents en Lorraine et de la coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France, pose la question suivante : comment un groupe hétérogène (artistes, employés, ouvriers, techniciens, ingénieurs de divers secteurs du spectacle) composé de salariés précaires exerçant dans un secteur économique lui aussi précaire, parvient-il à se mobiliser et à agir collectivement ? Répondre à cette question suppose d'abord de comprendre le passage individuel à l'action collective, et pour cela de prêter attention aux ressources des intermittents et à celles que leur apportent leurs soutiens, mais aussi d'observer la manière dont ils ont pu retourner un certain nombre de conditions a priori défavorables à leur avantage.
Cela implique ensuite de saisir la manière dont les individus et les groupes engagés ensemble mais aussi concurremment dans la mobilisation se dotent (ou non) d'une identité collective rassembleuse, d'une définition commune des enjeux de la lutte et d'un répertoire d'action partagé. L'observation de cette mobilisation révèle que ni les situations de précarité que subissent les participants potentiels, ni la désorganisation de leurs secteurs d'activité, ni l'hétérogénéité du groupe a priori concerné ou du mouvement dans son ensemble ne forment en soi les conditions d'impossibilité d'une mobilisation collective ou un frein indépassable à sa réalisation.
Dès lors, l'hypothèse contre intuitive qui forme le fil directeur de cet ouvrage est la suivante : non seulement la précarité, l'individualisation et l'hétérogénéité des intermittents du spectacle ne forment pas en elles-mêmes des freins à leur mobilisation, mais elles peuvent à l'inverse, paradoxalement, contribuer à remplir les conditions propices à la réussite de leur mouvement.

Sommaire

  • LES RESSORTS MULTIPLES DE L'ENGAGEMENT DES INTERMITTENTS
  • LES INTERMITTENTS MOBILISES ET LEURS SOUTIENS
  • SYNDICATS ET COORDINATIONS : L'INTROUVABLE CAUSE COMMUNE
  • LA COORDINATION DES INTERMITTENTS ET PRECAIRES D'ILE-DE-FRANCE : DES ARRANGEMENTS POUR TENIR ENSEMBLE
  • LES DEPLACEMENTS DE L'INTERET DU COLLECTIF DES INTERMITTENTS DE LORRAINE
  • UN CONFLIT SITUE DANS LES MONDES DU SPECTACLE
  • DEPLACEMENTS ET OCCUPATION DE L'ESPACE
  • LA RELATION AUX MEDIAS
  • L'EXPERTISE DES "PREMIERS CONCERNES"

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jérémy Sinigaglia

Jérémy Sinigaglia est sociologue, chercheur associé au Laboratoire lorrain de sciences sociales de l'Université Paul-Verlaine de Metz et au Groupe de sociologie politique européenne (GSPE-PRISME UMR CNRS 7012) de l'Université de Strasbourg.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
17,01 €